Manifestation en faveur de l'armée centrafricaine à Bangui

le
0

BANGUI, 4 novembre (Reuters) - Plusieurs centaines de personnes, dont des membres du Conseil national de transition (CNT, Parlement provisoire), ont défilé mercredi dans les rues de Bangui pour réclamer le réarmement de l'armée nationale afin de faire face aux violences dans la capitale centrafricaine. Les Forces armées de la République centrafricaine (Faca) ont été mises sur la touche en 2013 après la prise du pouvoir à Bangui par les rebelles de la Séléka, en majorité des musulmans venus du nord du pays. La présidente par intérim, Catherine Samba-Panza, a demandé lundi à la mission de l'Onu en Centrafrique (Minusca) de rendre aux Faca les armes confisquées. ID:nL8N12X4LZ Depuis la fin septembre, les affrontements entre miliciens chrétiens et musulmans ont fait environ 90 morts à Bangui, une situation qui a conduit les autorités à repousser au 13 décembre les élections présidentielle et législatives initialement prévues le 18 octobre. Les violences pourraient également conduire le pape François à reporter la visite qu'il doit effectuer en République centrafricaine fin novembre. ID:nL8N12W0OJ (Serge Leger Kokpakpa; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant