Manifestation en Espagne contre la politique d'austérité

le
0
Manifestation en Espagne contre la politique d'austérité
Manifestation en Espagne contre la politique d'austérité

MADRID (Reuters) - Des milliers d'Espagnols ont manifesté dimanche à Madrid ainsi que dans une cinquantaine de villes contre la politique d'austérité du gouvernement conservateur jugée nécessaire pour enrayer l'endettement du royaume.

Dans la capitale et par un temps pluvieux, les manifestants ont bloqué plusieurs quartiers du centre-ville pour protester notamment contre les coupes visant l'éducation et les services de santé.

Les manifestations, dans l'ensemble pacifiques, reflètent la lassitude et la colère des Espagnols face à la cure d'austérité en vigueur depuis plusieurs années et déclenchée par l'éclatement de la bulle immobilière dans le sillage de la crise financière mondiale de 2008.

Le gouvernement PP de Mariano Rajoy cherche à économiser quelque 27 milliards d'euros dans le budget de cette année, plus dix milliards supplémentaires dans les dépenses d'éducation et de santé qui sont du ressort des 17 régions autonomes du royaume.

Les syndicats appellent à de grandes manifestations dans les mois à venir pour persuader la classe dirigeante que la lutte contre les déficits ne passe pas exclusivement par les baisses de dépenses, mais aussi par des mesures de relance de la croissance.

Le président du gouvernement a, quant à lui, souligné le caractère fondamental des baisses.

"Nous oeuvrons à renverser la situation et nous le ferons mais ce sera dur pour tout le monde", a-t-il martelé lors d'une réunion du Parti populaire à Madrid. "Pour cela, nous sommes en train de mettre en place toute une série de réformes qui sont plus positives, nécessaires et requises que jamais".

Certains participants aux manifestations de dimanche n'ont pas caché leur déception face au faible nombre de personnes venues soutenir leur mouvement, avançant en guise d'explication la pluie et la lassitude face à la durée de la crise.

D'autres manifestations sont attendues cette semaine à Barcelone, deuxième ville d'Espagne, avant la réunion, jeudi dans la capitale catalane, du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne sur les taux.

L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, connaît un taux de chômage de près de 25%, le double chez les jeunes.

Carlos Ruano, Jean-Loup Fiévet pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant