Manifestation devant chez El Khomri : la ministre dénonce un «acte d'intimidation»

le , mis à jour à 22:16
8
Manifestation devant chez El Khomri : la ministre dénonce un «acte d'intimidation»
Manifestation devant chez El Khomri : la ministre dénonce un «acte d'intimidation»

Des opposants à la loi Travail ont cherché à s'inviter tôt ce mercredi matin devant le domicile de Myriam El Khomri, dans le XVIIIe arrondissement à Paris. Ils ont brièvement manifesté devant les fenêtres de la ministre du Travail avant d'être repoussés par les forces de l'ordre.

 

Les militants de la Coordination des intermittents et précaires d'Ile-de-France ont déployé peu après 06 heures matin une banderole portant une citation de Louise Michel («Ce que le peuple obtient, il le prend»).

 

Dans un communiqué la coordination a revendiqué cette action. «Depuis trois mois que dure la mobilisation contre la loi travail, depuis trois mois que le gouvernement s'obstine, nous avons eu le loisir de vérifier que, pour nous, aucune intimité ne vaut face à la logique économique et à son pendant policier», explique cette coordination.

 

VIDEO. Loi Travail : manifestation près de chez Myriam El-Khomri

 

Police sur place raccompagne les manifestants, Retrait de la loi Travail! #nassonslesNasseurs pic.twitter.com/HYCcHSu644

— CIP idf(@CIPIDF) June8, 2016

 

Les policiers ont escorté la trentaine de manifestants jusque dans le métro pour s'assurer qu'ils partaient bien.

 

«Ce qui s'est passé ce matin avec ces actes de violence est parfaitement inadmissible»

FRANçois HOllande

Myriam El Khomri a dénoncé cet «acte d'intimidation qui viole son intimité». François Hollande, cité par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll à l'issue du conseil des ministres, a jugé «parfaitement inadmissible» cette manifestation devant son domicile. «Ce qui s'est passé ce matin avec ces actes de violence est parfaitement inadmissible», a déclaré le chef de l'Etat, selon Stéphane Le Foll, suscitant une «condamnation extrêmement ferme et extrêmement claire» du chef de l'Etat.

«On est dans une démocratie, chacun a le droit de manifester et d'exprimer des opinions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • terater il y a 6 mois

    Super. Avec la photo je sais où aller porter une réclamation suite à mes prestations sociales qui sont insuffisantes. Au fait ....code de l'immeuble ???

  • UBOAT il y a 6 mois

    qu'il faut.

  • UBOAT il y a 6 mois

    Dupipo, 100% en accord, c'est chez eux qu'il faux ce rendre, la violence engendre la violence, nous souffrons vous allez souffrir, ce n'est que le début et puis si vous n'êtes pas content messieurs et mesdames les ministres, personne ne vous empêchent de démissionner.

  • C.dupipo il y a 6 mois

    Au contraire, c'est bien chez eux qu'il faut aller directement pour manifester. Eux ne se gênent pas pour nous rendre la vie impossible, même chez nous. Et il n'y a que quand on leur mène la vie dure qu'ils comprennent.

  • m1234592 il y a 6 mois

    Cochotte va! L'inadmissible c'est ce gouvernement et son chef. A qd une manif devant la rue du cirque, devant chez soupalogon y crouton ?

  • M6453856 il y a 6 mois

    Le terrorisme devient le seul mode d'expression de nos grands démocrates de l'ultra gauche. Pitoyable.

  • g.gigon il y a 6 mois

    Qui viole son intimité ? C'est du grand Hollywood à la Française !!!!!

  • mcarre1 il y a 6 mois

    "Acte d'intimidation"? Et ca: "si vous ne votez pas la confiance, vous serez exclus du parti!" c'est pas de l'intimidation?