Manifestation de policiers : "Il faut revoir les conditions de légitime défense"

le
3
Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat Alliance Police nationale, le 13 novembre 2014.
Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat Alliance Police nationale, le 13 novembre 2014.

Conditions de travail "insupportables", stigmatisation, suicides, baisse du pouvoir d'achat... Les policiers qui se réunissent jeudi après-midi à 13 heures place de la Bastille ont plus d'une raison d'être en colère. "Nous avons déjà manifesté l'année dernière, et depuis, rien n'a changé, affirme Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat Alliance Police nationale. Il est donc temps de retourner dans la rue pour montrer ce malaise et ce ras-le-bol, et dire à notre administration qu'il faut revoir les choses."

Le ministère de l'Intérieur est clairement dans la ligne de mire des policiers. Ces derniers dénoncent un manque de moyens, notamment de véhicules, qui conduisent, selon Jean-Claude Delage, à une dégradation des conditions de travail et à plus en plus de suicides. "Nous ne sommes pas soutenus par notre administration. La parole d'État est souvent absente quand il s'agit de nous soutenir."

REGARDEZ l'interview de Jean-Claude Delage, secrétaire général du syndicat Alliance Police nationale :

Autre grief : une révision des conditions de légitime défense face aux violences dont sont victimes les policiers. "Nous recevons quotidiennement des cocktails Molotov, des billes de plomb, et dans ces cas-là, il y a rarement des mots de réconfort de la part de l'État", témoigne Jean-Claude Delage.

Interrogé sur les moyens disproportionnés utilisés par les gendarmes, lors de la manifestation à Sivens dans le Tarn, qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le jeudi 13 nov 2014 à 17:08

    Soutien à 100%

  • M8252219 le jeudi 13 nov 2014 à 16:40

    Les policiers lorsqu'ils sont attaqués sont en légitime défense automatiquement,pour deux raisons en premier lieu ils sont citoyens et ont le droit de se défendre en 2eme lieu ils sont les représentants de la loi et ont le devoir de faire respecter la loi

  • M940878 le jeudi 13 nov 2014 à 14:54

    impossible avec la guyanaise