Manifestation de planteurs de caoutchouc en Thaïlande

le
0

(Commodesk) Plus de 300 producteurs de caoutchouc de la région de Nakhon Si Thammarat ont bloqué l'autoroute 41 dimanche 15 juillet, provoquant des embouteillages,  pour rencontrer le vice-ministre de l'Agriculture, Natthawut Saikua, originaire de leur district.

Les petits planteurs protestent contre les cours trop bas du caoutchouc, et demandent un prix garanti de 120 bahts par kilo. Ils souhaitent un relèvement du montant du fond d'intervention de 15 milliards de bahts, un dispositif d'achat public qui vise à rehausser les cours du caoutchouc. Ils voudraient enfin un plan national d'aide centré sur les planteurs mêmes, plutôt que leur production.

Avec des rendements de 117 à 176 kilos de caoutchouc par hectare, rapportant environ 60.000 bahts (1.550 euros) par an et par hectare, les producteurs thaïlandais ne gagnent pas assez pour vivre (au cours de marché actuel de 100 bahts par kilo).

La commission nationale du caoutchouc a décidé il y a dix jours de payer le caoutchouc au producteur 3 bahts de plus par kilo que le prix de marché, en visant un cours de 120 bahts par kilo (3,11 euros).

Trente pour cent du montant total du fond de stabilisation ont déjà été consommés, mais le cours du caoutchouc est plus sensible à la santé économique de la zone euro qu'aux coups de pouce du gouvernement thaïlandais.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant