Manifestation de migrants à la frontière gréco-macédonienne

le
0
    ATHENES, 27 mars (Reuters) - Des migrants bloqués près de la 
ville grecque d'Idomeni, à la frontière de la Macédoine, ont 
manifesté dimanche pour demander l'ouverture de cette frontière. 
    Environ 50.000 migrants et réfugiés sont aujourd'hui bloqués 
sur le territoire grec et ne peuvent poursuivre leur route vers 
l'Allemagne et l'Europe occidentale à la suite de la fermeture 
des frontières des pays de la "route des Balkans". 
    Au moins 12.000 personnes, dont des milliers d'enfants, 
vivent au camp d'Idomeni dans des conditions précaires. 
    Environ 400 d'entre elles se sont rassemblées dimanche dans 
ce camp en agitant des serviettes blanches et en brandissant des 
pancartes où on pouvait lire "Ouvrez la frontière". 
    La police grecque s'est déployée pour empêcher les 
manifestants de se diriger vers la clôture qui marque la 
frontière. 
    "Nous manifesterons tous les jours, nous ne céderons pas", a 
déclaré une manifestante syrienne, Hana. "Nous sommes des êtres 
humains et nous avons des droits." 
 
 (Bushra Shakhshir, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant