Manifestation contre les violences policières à Ferguson (Missouri)

le
0

FERGUSON, Missouri, 14 octobre (Reuters) - Cinquante manifestants qui dénonçaient les violences policières contre des membres de la communauté noire ont été interpellées lundi soir à Ferguson, une banlieue de St. Louis, dans le Missouri, où la mort d'un adolescent noir tué cet été par un policier blanc a attisé les tensions raciales. Les forces de l'ordre sont intervenues pour mettre fin à des actes de désobéissance civile, notamment devant le commissariat de police de la ville. Cette manifestation s'inscrit dans le cadre d'une série de rassemblements qui se tiennent depuis vendredi sous le nom collectif de "Ferguson October". Bravant des pluies diluviennes, plusieurs centaines de personnes ont également manifesté dans St. Louis, où l'hôtel de ville a été occupé et un magasin de la chaîne de grande distribution Walmart fermé. "C'est une journée historique", a commenté Mervyn Marcano, un porte-parole du mouvement "Ferguson October". De nombreuses manifestations ont eu lieu depuis la mort de Michael Brown, tué le 9 août dernier par un policier blanc de Ferguson, Darren Wilson. Certaines ont dégénéré en émeutes raciales. Les images en provenance de Ferguson au plus fort des confrontations entre policiers suréquipés et manifestants ont aussi provoqué un débat sur une militarisation de la police américaine. Les tensions ont été ravivées la semaine dernière par la mort d'un autre adolescent noir, Vonderrit Myers Jr, tué par un policier blanc de St. Louis. (Fiona Ortiz; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant