Manifestation contre le retrait de la candidature islandaise à l'UE

le
0

REYKJAVIK, 15 mars (Reuters) - Environ sept mille personnes ont manifesté dimanche à Reykjavik pour protester contre la manière dont le gouvernement a décidé jeudi de retirer la candidature de l'Islande à une entrée dans l'Union européenne. Il s'agissait de la plus importante mobilisation publique organisée dans ce pays de 325.000 habitants depuis l'effondrement du système bancaire qui avait placé l'Islande au bord de la faillite en 2008. "Le gouvernement n'a même pas pris la peine de consulter le parlement ou la population sur cette question. Il a essayé de piéger l'UE pour qu'elle accepte un changement de statut de l'Islande", a estimé Arni Pall Arnason, chef de file de l'Alliance sociale démocrate, principale formation de l'opposition. L'Islande a entamé en 2009 des négociations avec les Européens mais l'arrivée au pouvoir en 2013 d'un gouvernement de centre droit eurosceptique a ralenti le processus d'adhésion lancé par un cabinet de gauche. Le ministère islandais des Affaires étrangères a annoncé jeudi dans un communiqué que son pays n'était plus candidat et a demandé "à l'UE d'agir désormais en conséquence". L'opposition locale avait réagi en adressant aux autorités européennes une lettre dans laquelle elle expliquait que seul le parlement, qui avait donné mandat au gouvernement de négocier en 2009, était légitime à décider d'un retrait de la candidature. Le gouvernement a vivement réagi à cette initiative de l'opposition, le ministre des Affaires étrangères Gunnar Bragi Sveinsson parlant de "coup d'Etat" de la part "d'une minorité au parlement qui interprète de manière erronée l'autorité démocratique de la majorité". (Ragnhildur Sigurdardottir; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux