Manifestation anti-mariage gay : le récit de la journée de dimanche

le
16
Manifestation anti-mariage gay : le récit de la journée de dimanche
Manifestation anti-mariage gay : le récit de la journée de dimanche

Pour cette ultime manifestation, les opposants au mariage sont massivement descendus dimanche dans la rue à Paris pour contester la loi promulguée il y a huit jours. Alors que 150 fonctionnaires de police étaient affectés au comptage des manifestants, leur nombre a une fois encore été source de polémique. Selon les organisateurs, plus d'un million de personnes a défilé. Pour la police ils étaient 150 000, soit deux fois moins que le 24 mars.

Cette ultime manifestation contre le texte ouvrant la voie au mariage et à l'adoption par des couples homosexuels était encadrée de près par les forces de l'ordre qui redoutaient des débordements, alors que des dizaines de personnes avaient été interpellées samedi soir lors d'une action surprise sur les Champs-Elysées.

Peu après la dispersion du rassemblement, vers 20h30, de violents incidents ont éclaté aux Invalides, impliquant des dizaines d'opposants radicaux à la loi Taubira. En tout, la police a interpellé 293 personnes sur la journée de dimanche, dont 231 ont été placées en garde à vue. La majorité de ces gardes à vue, environ 200, concerne les incidents aux Invalides.

Frigide Barjot, figure de proue du mouvement la Manif pour tous, débordée par sa droite et cible de menaces, avait renoncé à participer au rassemblement. «Nous poursuivrons le combat partout en France», a lancé la présidente du mouvement, Ludovine de la Rochère, aux manifestants qui, en trois cortèges, avaient rallié en fin d'après-midi l'esplanade des Invalides.

Question du jour : Frigide Barjot a-t-elle un avenir en politique ?

Un autre défilé nettement plus modeste, organisé dans le centre de Paris par l'institut Civitas, proche des catholiques intégristes, a rassemblé 2.800 personnes, selon la police.

VIDEO. Civitas et Jeunesses Nationalistes : la manifestation de l'extrême

Retrouvez minute par minute le suivi de cette manifestation.

0h50. 293...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 27 mai 2013 à 09:54

    La loi sur le mariage homosexuel a été promulguée le 18 mai et la première union gay doit être célébrée mercredi à Montpellier. M. Valls a annoncé qu'il "y aurait évidemment de la surveillance parce qu'il y a des menaces" sur la célébration de ces mariages?...IL SERAIT SAGE que la gentes "homo" se fasse la plus discrète possible, car depuis l'ouverture de la boîte de "Pandore" par FH, et concrétisé par les sbires PS, LE PIRE EST A CRAINDRE ! Merci FH d'avoir fracturé la France !...

  • slivo le lundi 27 mai 2013 à 09:18

    Notre parti national socialiste peut être fier de sa propagande. Il reste droit dans ses bottes en les faisant claquer...

  • M6197799 le lundi 27 mai 2013 à 09:11

    Valls avait dit samedi qu'il y aurait au plus 200000 manifestants. Le préfet de police de la pensée n'a pas eu besoin de les compter, il fallait qu'il fasse mieux que son chef, donc 150000. Au lieu de dire "comme d'habitude, les chiffres divergent" la presse devrait dire "regardez les photos" 150000 sur 3 cortèges, c'est 50000 par cortège. Qui peut le croire ?Mais l'AFP obéit au pouvoir, le Monde est en faveur du mariage gay, etc...

  • jlegras le lundi 27 mai 2013 à 08:10

    150.000, quelle farce ! les images parlent d'elles-memes, il y a bien plus d'un million

  • giu0513 le lundi 27 mai 2013 à 06:39

    Les socialo-communistes et leurs dogmes....

  • M5441845 le lundi 27 mai 2013 à 06:36

    Après avoir fait gagner les homosexuels et leur ministre contre les familles de France , le parti socialiste va payer le prix politique de ses errements jusqu'en 2017 qui sera la réplique de 2002. L'alerte a déjà sonné. Législative partielle ce WE pour remplacer un député socialiste invalidé. Aucun candidat de gauche au second tour....L'heure des comptes a sonné, elle est peu gay

  • mlaure13 le lundi 27 mai 2013 à 02:13

    La « Boîte à outils » de François Hollande détruit l’emploi• 12,2 Milliards € de nouveaux impôts sur les entreprises,• Un fardeau fiscal responsable de 0,5 % de croissance en moins,• 99.500 emplois détruits en 2012 dans le secteur marchand,plus de 160.000 destructions prévues pour 2013,• 70.000 emplois seront perdus en 2013 à cause de la hausse de la fiscalité,• 21,5 % dans les grandes entreprises, 78,5 % dans les PME.

  • M3366730 le lundi 27 mai 2013 à 01:22

    cavalair, pas mal et dans le même registre http://www.contribuables.org/2013/05/24/la-boite-a-outils-de-francois-hollande-detruit-lemploi/

  • mlaure13 le lundi 27 mai 2013 à 00:12

    Une fois de plus, le vrai peuple de France s'est déployé sur tout le territoire, noyant sous sa masse, les "suppôts de Satan", qui veulent détruire nos familles et notre civilisation...Depuis que nos Républiques existent, des Centaines de lois ont déjà été abrogées...patience et courage, celle-ci le sera en temps venu !...

  • janaliz le dimanche 26 mai 2013 à 23:08

    Valls commence à nous les g o nf ler, ou nous les br is er menu, c'est au choix.