Manifestation anti-Charlie Hebdo à Grozny, en Tchétchénie

le
0

GROZNY, 19 janvier (Reuters) - Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté lundi en Tchétchénie, république majoritairement musulmane de Russie, pour dénoncer la publication d'une caricature du prophète Mahomet en une du dernier numéro de Charlie Hebdo. Ce dessin a été qualifié de "vulgaire et immoral" par le président de la république de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov. Le cortège, où ont été brandis des panneaux exigeant qu'on ne touche pas à l'image du prophète de l'islam ou proclamant l'amour pour Mahomet, a suivi la principale avenue de Grozny, la capitale reconstruite après les deux guerres de Tchétchénie des années 1990. Aux cris d'"Allahou Akbar" (Allah est le plus grand), les manifestants ont dénoncé ce qu'ils considèrent comme un blasphème. Dans son numéro en vente depuis la semaine dernière, le premier depuis l'attaque du 7 janvier contre son siège qui a fait douze morts, l'hebdomadaire satirique français publie en première page, sous le titre "Tout est pardonné", un dessin montrant le prophète, la larme à l'oeil, tenant un panneau "Je suis Charlie". Dans un message mis en ligne avant le départ de la manifestation, Ramzan Kadirov a dénoncé "la vulgarité, l'immoralité, l'inculture et l'indécence de ceux qui ont caricaturé le prophète Mahomet, que la paix soit avec lui". "Nous prévenons publiquement que nous ne tolérerons aucune action similaire", poursuit le président tchétchène. La une de Charlie Hebdo a provoqué d'autres manifestations de musulmans en colère. Les plus violentes ont eu lieu au Niger, où dix personnes au moins ont été tuées à Niamey, la capitale, et Zinder, la deuxième ville du pays. (voir ID:nL6N0UW0BX ) (Thomas Grove; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant