Manifestation à Séoul pour la démission de la présidente sud-coréenne

le
0
    SEOUL, 5 novembre (Reuters) - Plusieurs dizaines de milliers 
de Sud-Coréens se sont rassemblés samedi dans le centre de Séoul 
pour réclamer la démission de la présidente Park Geun-hye, mise 
en cause dans une affaire de trafic d'influence.  
    La police a dénombré 43.000 personnes et les organisateurs 
parlent de 100.000, ce qui en fait l'une des manifestations les 
plus importantes depuis celles de 2008 contre les importations 
de boeuf américain.  
    Park Geun-hye avait demandé pardon, la veille, à ses 
concitoyens pour cette affaire impliquant l'une de ses amies de 
longue date nommée Choi Soon-sil, soupçonnée d'être une 
conseillère occulte.   
    La présidente, qui a promis de coopérer avec la justice, 
s'est séparée de plusieurs conseillers, dont l'un a été arrêté 
jeudi pour divulgation d'informations confidentielles.  
    Sa cote de confiance est tombée à 5%, ce qui est sans 
précédent pour un chef d'Etat sud-coréen.    
 
 (James Pearson, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant