Manifestation à Séoul contre l'accord sur les "femmes de réconfort"

le
0
    SEOUL, 30 décembre (Reuters) - Plusieurs centaines de 
Sud-Coréens ont manifesté mercredi avec deux anciennes "femmes 
de réconfort" pour dénoncer l'accord entre Séoul et Tokyo visant 
à régler définitivement ce contentieux qui empoisonne les 
relations entre les deux pays. 
    Les deux survivantes, réduites à l'esclavage sexuel par 
l'occupant japonais avant et pendant la Deuxième Guerre 
mondiale, se plaignent de ne jamais avoir été consultées lors 
des négociations.   
    "On ne peut pas faire confiance à ce gouvernement", a lancé 
Lee Yong-su, 88 ans. "Nous continuerons à nous battre jusqu'au 
bout." 
    Le gouvernement japonais reconnaît sa "responsabilité" sur 
la question des "femmes de réconfort" et va contribuer à un 
fonds spécial pour leur venir en aide, a annoncé lundi le 
ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida à l'issue d'une 
rencontre à Séoul avec son homologue Yun Byung-se. Séoul 
considérera de son côté que le contentieux est clos de manière 
définitive et irréversible si Tokyo tient ses engagements. (voir 
 ) 
    Mais les deux vieilles dames, soutenues par des étudiants, 
des députés de l'opposition ainsi que des militants des droits 
civiques, réclament des excuses "sincères" de la part du Japon 
et une indemnisation officielle des victimes.  
    Les manifestants se sont rassemblés dans une rue en face de 
l'ambassade du Japon à Séoul, devant laquelle a été érigée en 
2011 une statue de bronze montrant une adolescente aux pieds 
nus, symbole de ces femmes contraintes à la prostitution dans 
les bordels militaires japonais.  
    Les chercheurs débattent toujours sur le nombre de ces 
femmes. Certains militants pensent qu'elles auraient pu être 
jusqu'à 200.000, mais que nombre d'entre elles n'ont jamais 
révélé les abus qu'elles avaient subis pendant la guerre. 
    Deux cent trente-huit survivantes se sont regroupées au 
début des années 1990. Il n'en reste plus que 46 aujourd'hui. 
 
 (Jack Kim; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant