Manifestation à Niamey contre les préparatifs électoraux

le
0

NIAMEY, 1er novembre (Reuters) - Plusieurs milliers de partisans de l'opposition nigérienne ont défilé dimanche à Niamey pour dénoncer les irrégularités qui ont selon eux émaillé la constitution des registres électoraux en vue de l'élection présidentielle de février. "Le peuple veut des élections propres", "Non à la dictature", pouvait-on lire sur les banderoles des manifestants, qui réclament un réexamen complet des listes. Le président Mahamadou Issoufou, pièce essentielle de la lutte contre les mouvements islamistes armés, devrait être aisément réélu face à une opposition divisée, malgré la poursuite de l'insécurité dans la région de Diffa, notamment. Les djihadistes nigérians de Boko Haram multiplient les incursions depuis plusieurs mois et l'état d'urgence y a été décrété. Selon les adversaires du chef de l'Etat, qui ont dénoncé à plusieurs reprises le déroulement des préparatifs électoraux, des milliers de Nigériens n'ont pas été inscrits sur les registres. "Issoufou n'a jamais eu l'intention d'organiser des élections crédibles avec des listes électorales crédibles", a affirmé Seyni Oumarou, chef de file de l'opposition, lors du rassemblement organisé après le défilé de dimanche qui a réuni 20.000 à 25.000 personnes, selon les organisateurs. (Abdoulaye Masalaki, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant