Manifestation à la Réunion après la mort d'un surfeur

le
0

SAINT-DENIS DE LA REUNION (Reuters) - Des surfeurs se sont rassemblés jeudi devant la préfecture de la Réunion pour demander des mesures de protection après la mort d'un des leurs, Alexandre Rassiga, 21 ans, tué par un requin lundi sur le spot de Trois-Bassins.

Les manifestants, au nombre de 300 environ, estiment que la création d'une réserve naturelle marine devant la côte ouest de l'île, en 2007, est la cause principale de la recrudescence des attaques de squales constatée depuis l'année dernière.

Deux autres surfeurs avaient trouvé la mort en 2011 dans le périmètre de la zone protégée, dont Mathieu Schiller, ancien champion de France et d'Europe de bodyboard.

La réserve a été qualifiée de "garde-manger des requins" par Thierry Robert, député (Modem) de la Réunion, mardi à l'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement.

Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, a annoncé à cette occasion "un plan de protection et d'accompagnement des communes" littorales concernées.

"Rien aujourd'hui ne permet d'affirmer que la réserve serait à l'origine de l'augmentation de la présence des requins", a affirmé jeudi la préfecture de la Réunion, à la suite de près de trois heures de discussion avec une délégation de la ligue réunionnaises de surf et d'associations.

Les manifestants demandent l'autorisation de pêcher le requin bouledogue, espèce qui semble à l'origine de la plupart des attaques, à l'intérieur de la réserve marine.

Cette activité est actuellement réservée aux pêcheurs professionnels, mais ils ne la pratiquent pas, le requin bouledogue n'ayant aucune valeur marchande. Les surfeurs ont seulement obtenu d'être associés aux études en cours sur la population de squales devant les côtes de l'île.

Des mesures de protection supplémentaires de certains spots de surf sont également annoncées.

Bernard Grollier, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant