Manif pro-palestinienne : l'Etat fera «respecter l'ordre républicain», promet Hollande

le
4
Manif pro-palestinienne : l'Etat fera «respecter l'ordre républicain», promet Hollande
Manif pro-palestinienne : l'Etat fera «respecter l'ordre républicain», promet Hollande

Après avoir interdit la manifestation de soutien aux Palestiniens samedi à Paris, le gouvernement a choisi d'autoriser le rassemblement prévu ce mercredi en fin d'après-midi dans la capitale. Ses organisateurs «sont responsables et veulent une manifestation pacifique», justifie le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Mais après les rassemblements de Barbès et Sarcelles (Val d'Oise), qui ont dégénéré ce week-end en émeutes urbaines et violences antisémites, les autorités veulent éviter tout dérapage. Le parcours entre Denfert-Rochereau et les Invalides est placé sous haute surveillance.

«La responsabilité de l'Etat, du gouvernement et du président de la République est de faire respecter l'ordre républicain», a martelé, ce mercredi matin lors du Conseil des ministres, le président François Hollande qui a également rappelé que «le droit de manifester est respecté et respectable». Même tonalité dans le discours de Manuel Valls à l'Assemblée : «Manifester est un droit, une liberté (...) «Mais manifester, pour en fin de compte s'en prendre à des synagogues ou à des commerces juifs, cela ne porte qu'un seul nom : l'antisémitisme»,a-t-il déclaré en référence aux émeutes à Sarcelles. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, juste avant dans l'hémicycle, a lui parlé d'un «déferlement de haine antisémite dans les rues.»

Dans la matinée, sur France Inter , il a mis en garde contre tout nouveau dérapage antisémite en fin de journée :  «Je ne peux pas accepter que l'on crie dans une manifestation quelle qu'elle soit mort aux Juifs. Si dans le cortège, certains manifestants profèrent de tels propos, ils seront interpellés.» Il a toutefois rappelé que «la liberté de manifester» était «la règle» et «l'interdiction de manifester, l'exception». Concernant la sécurité, le trajet prévu a été préparé en accord avec les organisateurs et permettra «aux forces de l'ordre de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le mercredi 23 juil 2014 à 18:47

    Sait-il seulement ce que veut dire "ordre républicain" ? Ou le répète-t-il sans en connaitre le sens...

  • janaliz le mercredi 23 juil 2014 à 17:53

    On sait ce que valent les promesses pingouinesques...

  • frk987 le mercredi 23 juil 2014 à 17:28

    L'ordre ne peut être respecté que dans un Etat fort, dans une parodie d'état....c'est la porte ouverte à toutes les dérives.

  • pbenard6 le mercredi 23 juil 2014 à 17:08

    qu'il nous fasse un cour sur l'ordre républicain; mais qu'est ce que c'est ce machin?