Manif pour tous : la banderole de Solferino au tribunal

le
1
Dix-neuf jeunes, appartenant au mouvement d'extrême droite Génération identitaire, ont été condamnés à des peines d'amende pour avoir suspendu le slogan «Hollande démission» au siège du PS.

Le procès de la banderole, c'est d'abord une farandole. De prévenus. Pas moins de dix-neuf jeunes présents à la Manif pour tous étaient appelés jeudi à la barre du tribunal correctionnel de Paris pour avoir escaladé le mur du siège du PS, rue de Solferino, le 26 mai, et installé sur la terrasse une banderole «Hollande démission». Pas de dégâts, pas de violence. Pour cette démonstration aussi hardie que furtive - une demi-heure avant leur interpellation -, le tarif est élevé: un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende. C'est du moins ce qu'encouraient ces jeunes gens «charmants, très bien élevés, lettrés et très militants», selon l'un de leurs nombreux avocats, ceci au titre de la «violation de domicile». Finalement, ils ont été condamnés jeudi soir par le tribunal corr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 26 juil 2013 à 09:14

    RE/... n’en déplaise à certains forumeurs et «juges rouges", restons très vigilant, ne baissons pas la garde. Ces gens là, sont très dangereux (pas les homos en tant que tels), mais les lobbies LGBT et Cie,….et ils n’auront de cesse que de faire croire et admettre, que ce sont nous les anormaux (homophobes, fachos, réacs, moisis, et j’en passe) représentant au moins 80% de la population…il ne faut pas provoquer, mais répondre coup par coup, sans faiblir, pour dénoncer cette loi scélérate