Manif pour tous : l'exécutif vise l'UMP

le
2
Inquiets des violences, Hollande et Ayrault désignaient déjà des responsables.

Éviter les débordements. Et prendre les devants afin de ne pas être montré du doigt si des violences comparables à celles qui avaient éclaté lors de la soirée du PSG au Trocadéro et de la manifestation pour tous du 24 mars se produisaient. Voilà ce à quoi s'est employé ce week-end l'exécutif. Pour François Hollande comme pour Jean-Marc Ayrault, l'objectif était avant tout de pointer la responsabilité de la droite dans la radicalisation du mouvement afin de l'amener à prendre toute sa part en cas de dérapages ce dimanche. Sauf que les termes employés ont sonné comme une intimidation visant les manifestants eux-mêmes.

Depuis Addis-Abeba (Éthiopie) où il participait samedi au 50e anniversaire de l'Union africaine, le président de la République a, sans la nommer, visé l'opposition, notamment les dirigeants de l'UMP présents dans le cortège des manifestants. «Chacun doit faire atte...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 27 mai 2013 à 08:12

    Le courageux FH s'est trouvé un prétexte pour fuir la France hier, des fois que l'Elysée fut pris d'assaut, faut pas vivre dangereusement, il l'a démontré en entrant par la porte de service d'une préfecture. Rare de voir un dirigeant autant courageux !!!

  • mlaure13 le lundi 27 mai 2013 à 00:37

    Une fois de plus, le vrai peuple de France s'est déployé sur tout le territoire, noyant sous sa masse, les "suppôts de Satan", qui veulent détruire nos familles et notre civilisation...Depuis que nos Républiques existent, des Centaines de lois ont déjà été abrogées...patience et courage, celle-ci le sera en temps venu !...