Manif des patrons : "Descendre dans la rue est un peu indécent"

le
13
Des patrons brandissent des pancartes à Paris pour la manifestation de la CGPME, lundi.
Des patrons brandissent des pancartes à Paris pour la manifestation de la CGPME, lundi.

Sylvain Orebi, président-directeur général du groupe Orientis (Kusmi Tea, Infusions bio Løv Organic), 390 salariés et 63 millions d'euros de chiffre d'affaires, explique pourquoi il ne participe pas au mouvement d'action patronal organisé du 1er au 5 décembre. Entretien. Le Point.fr : Êtes-vous allé manifester ce matin à l'appel de la CGPME ?Sylvain Orebi : Non, je n'ai pas manifesté. Je suis même très opposé à ce mouvement. En termes de communication, c'est catastrophique. S'il y en a bien qui ont bénéficié des mesures de ce gouvernement, ce sont les entreprises et les entrepreneurs ! Descendre dans la rue pour dire que cela ne suffit pas est un peu indécent par rapport à toutes les catégories de personnes qui ont des problèmes en ce moment.Le Medef a pourtant montré la semaine dernière que les prélèvements obligatoires sur les entreprises avaient fortement augmenté depuis 2010, malgré le crédit d'impôt compétitivité-emploi (CICE) et le pacte de responsabilité...Ces petits calculs comptables sont un peu agaçants. En 2014, c'est la première fois qu'un gouvernement a fait baisser les prélèvements après des années et des années d'augmentation. Il faut s'en féliciter : ce n'était pas le cas des débuts du gouvernement Ayrault, ni des gouvernements Fillon, ni même des précédents. Il y a toujours des grincheux pour voir le verre à moitié vide. Moi, je préfère le voir à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frenchto le mardi 2 déc 2014 à 10:24

    noterb1. Je pense que vous parlez sans savoir de quoi vous parlez !!

  • M8252219 le mardi 2 déc 2014 à 09:13

    ILS EST SOURD COMME TOUT LE GOUVERNEMENT DEPUIS 2012.le patronat ne réclame pas plus mais moins de contraintes, moins de complexité du code du travail(voire application de la pénibilité), moins de taxes. C'EST POURTANT EN FRANÇAIS QUE S'EXPRIMENT LES ENTREPRISES

  • noterb1 le mardi 2 déc 2014 à 08:37

    il n'est pas indécent de voir certains patrons manifester en revanche entendre Gattaz se plaindre c'est plus qu'indécent c'est honteux . Proposer la même semaine un sous-smic tout en s'augmentant de 29 % voilà qui est indécent .

  • Alananas le mardi 2 déc 2014 à 08:29

    Le Point a du chercher un bon moment avant de trouver un patron socialiste qui approuve le Normal !

  • ratapon le mardi 2 déc 2014 à 08:20

    Faire de l'achat et de la revente comme ce monsieur, c'est plus être commerçant que chef d'entreprise ou entrepreneur. C'est pas vraiment créer de la richesse ou de la plus value...Bref il n'y a pas plus représentatif comme collabo...Là, c'est un peu border line.Un gérant de boutique de téléphonie mobile?

  • jpdeniel le mardi 2 déc 2014 à 08:14

    c'est un bon celui là ....

  • ttini le mardi 2 déc 2014 à 08:00

    si vous voulez louer ou acheter un commerce dans nos villes, je peux vous dire qu'il n'y a jamais eu autant de choix

  • M2180541 le mardi 2 déc 2014 à 07:40

    Comment, indécents....vous ne croyez pas que c'est quand même incroyable de voir disparaître nos PME à cause de dirigeants politiques incapables....

  • gesus le mardi 2 déc 2014 à 06:58

    il y a au moins des patrons heureux: les fabricants et revendeurs de chaînes et cadenas + les autocaristes.Pour le reste PTDR.....

  • awsdf le lundi 1 déc 2014 à 22:41

    desole mais non. Si la france est un paradis fiscal pour lea entreprises et si le french bashing est un concept de la CGPME alors expliquez moi pour 88% des patrons americains deconseillent un investissement en France.