Manif anti-loi Travail : 2000 policiers sur un parcours de 1,6 km

le , mis à jour à 08:47
1
Manif anti-loi Travail : 2000 policiers sur un parcours de 1,6 km
Manif anti-loi Travail : 2000 policiers sur un parcours de 1,6 km

Un défilé de Bastille... à Bastille, façon derviche tourneur. De mémoire de policiers et de manifestants, la démonstration de force des syndicats contre le projet de loi Travail aujourd'hui à Paris sera une première. Ce parcours millimétré de 1,6 km autour du bassin de l'Arsenal (IVe et XIIe arrondissements) présente l'avantage de déminer politiquement une situation s'annonçant explosive. Mais cette solution de compromis, obtenue in extremis mercredi matin, ne résout pas toutes les interrogations en termes de sécurité.

 

« Tout ça pour ça... résume, fataliste, Jean-Marc Bailleul, du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI, officiers de police). Les organisateurs tenaient absolument à un défilé. Mais nous sommes dans le symbolique. Compte tenu du nombre de personnes attendues et de la configuration des rues, ce défilé risque de se transformer en un rassemblement statique. »

 

La menace d'interdiction qui a plané jusqu'à la mi-journée mercredi devrait avoir pour conséquence de mobiliser au-delà des habituels opposants au projet de loi Travail. Les forces de l’ordre s attendent donc à une très forte affluence, même si la préfecture de police (PP) de Paris ne se hasarde pas à avancer de chiffres, du moins publiquement. En tout cas, le choix d'un périmètre resserré a de quoi rassurer les forces de l'ordre qui peuvent, plus facilement, prépositionner des troupes et « tenir » les lieux. Au total, près de 2 000 policiers et gendarmes seront mobilisés. Soit un dispositif étoffé de quelques centaines de fonctionnaires supplémentaires par rapport aux derniers cortèges les plus sécurisés. Les véhicules commençaient à être évacués dès hier soir, ainsi que certains bateaux à quai sur le port de l'Arsenal.

 

Les dangers d'un petit périmètre

 

« Un dispositif de préfiltrage sera mis en place afin d'éviter que puissent être introduits des projectiles ou des dispositifs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pcuquel il y a 8 mois

    plus d'un policier au mètre ! en principe avec ça les casseurs de DOIVENT pas passer, en revanche combien ça coute a la collectivité ?