Manif anti-austérité à Bruxelles : une trentaine de blessés

le
0
Manif anti-austérité à Bruxelles : une trentaine de blessés
Manif anti-austérité à Bruxelles : une trentaine de blessés

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé vendredi à Bruxelles à l'appel des syndicats pour dénoncer «l'austérité» et réclamer une «autre voie» plus sociale pour l'Europe, une manifestation marquée par des violences qui ont fait une trentaine de blessés, dont une femme gravement «blessée au niveau de la tête»

Mais des affrontements ont eu lieu entre la police et des dockers d'Anvers et de Gand, qui se sont désolidarisés en prenant la tête du cortège dès le départ et ont cherché la confrontation en lançant des projectiles, notamment des pavés.

Au moins 28 personnes, dont trois policiers, ont été blessées, selon la police. Neuf manifestants ont été hospitalisés, dont une femme «grièvement blessée au niveau de la tête» par une «grosse pierre», et qui devait être opérée. La police n'avait pas d'information sur l'état de santé d'un policier syndicaliste ayant reçu un pavé à l'arrière du crâne lancé à plus de 20 mètres par un manifestant et dont les images, impressionnantes, circulaient sur Internet.

????BELGIQUE INCIDENTS Une trentaine de blessés, dont 3 policiers, lors de la manifestation anti-austérité à Bruxelles pic.twitter.com/kLCQVU23vZ? infos140 (@infos140) 4 Avril 2014

«Plus de 52.000 personnes de 21 pays»

La première «euro-manifestation» de l'année a rassemblé «plus de 52.000 personnes de 21 pays», s'est réjouie Bernadette Ségol, la secrétaire générale de la Confédération européenne des syndicats (CES), qui misait sur la présence de 40.000 personnes. Ils étaient 25.000 selon la police.

Le cortège aux couleurs traditionnelles des syndicats belges --rouge pour les socialistes, vert pour les chrétiens et bleu pour les libéraux-- a parcouru les boulevards de la capitale belge pour se rendre jusqu'au quartier abritant les institutions européennes. La plupart des manifestants, qui venaient également de France, de Pologne, du Danemark, d'Espagne ou de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant