«Manhattan Madam» prête à témoigner contre DSK

le
0
Kristin Davis, qui était à la tête d'un réseau de call-girls jusqu'en 2008, affirme être en possession d'éléments prouvant que DSK a fait appel à ses services.

La femme à la tête d'un réseau de call-girls, connue sous le surnom de «Manhattan Madam», déclare au Figaro vouloir témoigner en cas de procès de Dominique Strauss-Kahn et apporte de nouveaux détails par rapport à ses récentes déclarations. Kristin Davis avait affirmé au quotidien britannique The Times avoir eu pour client Dominique Strauss-Kahn en 2006. À l'époque, une call-girl à son service se serait plainte de son «agressivité». La «mère maquerelle», à la tête de l'ex-agence new-yorkaise Wicked Models, a été incarcérée quatre mois à Rikers Island en 2008 pour proxénétisme.

«Je ne veux plus protéger un homme qui abuse des femmes, j'espère que notre système judiciaire, qui est juste, le condamnera à hauteur des faits qui lui sont reprochés», déclare-t-elle au Figaro. Kristin Davis raconte avoir entendu parler pour la première fois de DSK en janvier 2006, lorsque Irma Ricci, l'une de ses «filles», vivant entre Paris et Londres, l'a avertie qu'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant