Manger sain, un choix gagnant pour soi et les finances publiques.

le
1

La semaine du goût s'est achevée le 16 octobre et le thème du "manger mieux pour vivre mieux" était à l'honneur. L'accent était mis sur l'importance de repas équilibrés, mais aussi sur le fait que l'on peut bien manger sans que cela coûte plus cher. En effet, se nourrir sainement sans se ruiner est une préoccupation importante des français. Si les enjeux de santé publique sont de plus en plus assimilés, trop de consommateurs continuent de penser que bien manger n'est pas dans leurs moyens.

manger sainement profite à tout le monde
manger sainement profite à tout le monde

Quelle influence sur la santé et les finances de l'Etat?

Obésité, ostéoporose, diabète..., le rôle joué par la nutrition dans la prévention des pathologies en France est essentielle. C'est l'objectif du PNNS (programme national nutrition santé) lancé en 2001 par l'Etat. La recherche médicale a permis de préciser l'importance des apports nutritionnels et de l'activité physique pour se prémunir également de certains cancers et maladies cardiovasculaires. Ces pathologies représentent 55% des 550 000 décès annuels en France. Un vrai problème de santé publique donc, qui a également pour conséquence d'alourdir la dette de la sécurité sociale. Plus de français malades, c'est toujours plus de charges pour l'assurance maladie. Plusieurs objectifs du PNNS ont été partiellement ou totalement atteints comme la réduction de la prévalence de l'obésité et du surpoids chez l'enfant. De bons résultats sont également constatés concernant la réduction de consommation de sel ou de sucre. Enfin, l'adulte consomme plus de fruits et légumes. Toutefois, ces objectifs fixés par le haut conseil de la santé publique (HCSP) restent difficiles à remplir dans les populations les plus pauvres. Carence en fer, excès de sel et surpoids continuent d'inquiéter. Un plan obésité (PO) a été formalisé en 2010 par le président de la République pour mieux organiser le dépistage, la prise en charge des patients, et la recherche.

Comment manger bien et pas cher?

Le bio, réputé plus cher, n'est pas forcément nécessaire à une alimentation saine et équilibrée. Des choix et des habitudes simples permettent de manger mieux pour pas cher. Pour cela, privilégiez des fruits et légûmes de saison qui sont beaucoup moins chers et qui n'auront pas été "boostés" pour pousser. Choisissez aussi des aliments de base comme les féculents (riz, pâtes, légumes secs) qui sont peu onéreux et très nutritifs. Préférez le "fait-maison" aux plats préparés, vous mangerez moins gras, moins sucré et... moins cher!
Enfin, pensez à faire des conserves ou à surgeler vos produits. Préparez des plats en quantité importante, les coûts seront ainsi réduits et conservez les ou surgelez les, vous garderez à la fois leurs qualités nutritionnelles et gustatives. Côté boisson, l'eau du robinet est imbattable au niveau du prix et indispensable à la santé.
Par ailleurs, si vous le pouvez, essayez de privilégier le commerce de proximité et les produits locaux souvent moins chers et plus respectueux en terme d'empreinte énergétique.

Trucs et astuces

Depuis 5 ans et pour la première fois depuis 1950, la part de l'alimentation dans le budget des ménages augmente en France. Elle représente 10 à 12% du budget global d'une famille (source INSEE 2015).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • indyta le mardi 22 nov 2016 à 18:04

    bah si c etait sain pour les finances publiques, l Etat devrait donc participé ...le peuple ne peut etre l acteur direct de la finance publique..lol!! ils payent des impots deux fois,