Manger du poisson, facteur de longévité et de bonne santé

le
0
Deux publications relancent le débat sur l'intérêt de manger du poisson et semblent approuver.

On a dit tout et son contraire sur les oméga 3, ces acides gras que l'on trouve essentiellement dans les poissons, en particulier ceux qui sont gras: qu'ils permettaient de lutter contre le cancer, avaient un effet antidépresseur, réduisaient les risques cardiovasculaires ou à l'inverse qu'ils ne servaient à rien, que les études étaient biaisées, que tout cela n'était que du marketing... Ces dernières années d'ailleurs, les recherches scientifiques sur ce sujet controversé étaient plutôt en berne. Début avril, deux publications intéressantes relancent le débat sur l'intérêt de manger du poisson et semblent approuver, nettement, la présence fréquente de ces produits de la mer dans nos menus hebdomadaires.

Ainsi, une enquête menée par l'École de santé publique de Harvard vient de conclure que les personnes âgées qui avaient le taux d'oméga 3 le plus élevé dan...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant