Mandzukic et Ramos, round 1

le
0
Mandzukic et Ramos, round 1
Mandzukic et Ramos, round 1

Dans une rencontre tenant plutôt du combat de rue que du football, Mario et Sergio se sont rendus coup sur coup, mais c'est le Croate qui a versé le premier sang. Parfois, Carjaval, Gabi et Mario Suarez sont aussi venus mettre des coups de latte, pour le plaisir de la castagne.

Atlético Madrid Oblak (7) : Malgré son nom et le retour de blessure de Moya, cet homme-là mérite un contrat en bonne et due forme. Un CDI même. Déjà décisif face à Çalhanoğlu lors du tour précédent, le Slovène est passé au cran supérieur en écoeurant les Merengues. Ocalm.

Juanfran (7) : Il ne fait pas de bruit, mais depuis que Lahm est un 6, qu'Ivanovic ne marque plus un but par match, que Dani Alves passe plus de temps chez Zara qu'à jouer, et que Danilo n'est encore qu'un potentiel Mangala, il est peut-être bien là, le meilleur latéral droit du monde.

Miranda (6) : Comme son homonyme BFF de Lizzie McGuire, João est un sidekick efficace sur lequel on peut toujours compter en cas de coup dur.

Godin (7) : La relance, c'était pas trop son truc. Diego n'a rien à foutre du New Deal, c'est un homme à l'ancienne, proche de la terre, amoureux des duels, et qui dégage d'un ciseau si ca lui chante.

Siqueira (6,5) : Un latéral brésilien un peu doué techniquement ayant joué en Italie puis en Espagne, ca ne vous rappelle pas quelqu'un?

Gabi (6,5) : Les milieux du Real vont pouvoir faire des footings au milieu des algues et des coraux, faire des pompes sur les restes d'un vieux cargo. Parce que la nuit, ils vont plus dormir, et faire que des conneries.

Suarez (7) : Gros champignon pour Mario, tacleur intensif. Dommage qu'il n'ait pas eu d'étoile, son jaune le privant du match retour.

Turan (3+1) : Inexistant la majeure partie de la rencontre, il aura fallu attendre la 80e et son deuxième slalom fou en une semaine pour confirmer qu'on avait bien affaire à un leader de sa catégorie.

Koke (2) : Complètement coupé. Il faudra revenir avec quelqu'un de confiance la prochaine fois et ne pas se fier à cet homme en Smart conseillé par l'ami d'un ami. Remplacé par Fernando Torres (82e), passé à deux reprises assez près d'être le héros de la soirée.

Griezmann (5) : Il aura beaucoup couru, en vain. Le lapin Duracell a été remplacé par Raul Garcia (76e), expert en lutte gréco-romaine.

Mandzukic (8) : Son duel avec Ramos…




















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant