Mandela n'a pas accompli de miracle économique

le
0
L'Afrique du sud, confrontée au chômage massif, à la pauvreté et aux inégalités sociales, reste loin derrière le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine qu'elle a rejoints en 2011.

Tout auréolé de gloire qu'il soit, Nelson Mandela n'a malheureusement pas réussi de miracle économique. Si la croissance moyenne du pays a pu se maintenir autour de 3,3 % par an depuis la fin de l'Apartheid, elle est retombée à 0,7 % seulement au troisième trimestre de cette année, la plus faible enregistrée depuis 2009. Et elle ne dépassera pas 1,7 % ou 1,8 % pour l'ensemble de l'année 2013.

L'Afrique du sud, qui a intégré le club des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, dont elle est le «S», pour South Africa) en 2011 reste loin derrière ses partenaires beaucoup plus dynamiques qu'elle. Fort d'une population de 52 millions d'habitants, le pays est certes la première économie d'Afrique, représentant plus de 30 % du PIB (produit intérieur brut) de l'Afrique subsaharienne et 70 % ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant