«Mandela, c'est quinze ans de militantisme, trente ans de prison, cinq ans de négociations»

le
0
«Mandela, c'est quinze ans de militantisme, trente ans de prison, cinq ans de négociations»
«Mandela, c'est quinze ans de militantisme, trente ans de prison, cinq ans de négociations»

Jean Guiloineau est l'auteur de « Nelson Mandela », publié aux Editions Payot (préface de Breyten Breytenbach).

Comment Nelson Mandela s'est-il imposé comme leader de la lutte contre l'apartheid ?

JEAN GUILOINEAU. Mandela était le responsable de l'ANC (NDLR : le Congrès national africain) pour le Transvaal, la grande région minière et industrielle du Nord. C'était un militant et un organisateur exceptionnel. Il va s'imposer dans les campagnes de défi : il s'agissait par exemple de faire rentrer un groupe dans la partie d'une administration interdite aux Noirs. La police les arrêtait, mais quelques minutes plus tard, un autre groupe plus important se présentait. Ainsi de suite, jusqu'à ce que les policiers soient débordés. C'était un mode d'action non violent hérité de Gandhi, qui avait séjourné à Durban, en Afrique du Sud.

Pourquoi change-t-il de stratégie à la fin des années 1950 ?

Le système de l'apartheid se durcit. Mandela crée alors un mouvement clandestin de lutte armée, Umkhonto we Sizwe (MK), qui signifie « fer de lance de la Nation ». Les premiers attentats seront commis par MK en décembre 1961. Mandela est passé dans la clandestinité depuis 1959. Il sera emprisonné le 5 août 1962 et ne retrouvera la liberté que le 11 février 1990.

Pourquoi les années 1980 sont-elles un tournant ?

Jusque-là, les pays occidentaux atténuaient leurs critiques contre l'apartheid car l'Afrique du Sud occupait une position géostratégique de première importance pour l'approvisionnement en pétrole. Au début des années 1980, les Américains font pression pour que s'enclenche un long processus qui va aboutir à la libération de Nelson Mandela. Ce fut un moment d'émotion intense car on ne connaissait même pas sa tête.

Quel homme est-il à sa sortie de prison ?

Mandela va être un négociateur à la fois d'une intelligence exceptionnelle et d'une très grande ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant