Mandats d'arrêt en Turquie contre des fonctionnaires

le
0
    ISTANBUL, 3 octobre (Reuters) - Des magistrats turcs ont 
émis des mandats d'arrêt contre 254 personnes travaillant pour 
la municipalité d'Istanbul et pour deux ministères, soupçonnés 
d'entretenir des liens avec la confrérie de Fethullah Gülen, 
rapporte mardi la presse turque. 
    Fethullah Gülen, prédicateur exilé aux Etats-Unis, est 
accusé par Ankara d'avoir fomenté la tentative de putsch de 
l'été 2016. 
    Le ministère turc de l'Intérieur a annoncé lundi que près de 
mille personnes avaient été arrêtées au cours de la semaine 
précédente pour leurs liens présumés avec le "groupe terroriste 
güleniste". 
    A Istanbul, le parquet a ordonné l'arrestation de 112 
membres des différentes municipalités de la plus grande ville du 
pays, certains toujours en fonction, d'autres qui avaient déjà 
été mis à pied, rapporte l'agence de presse Anatolie. 
    Trente-cinq des suspects recherchés ont jusqu'ici été 
appréhendés, précise Anatolie. 
    A Ankara, des mandats d'arrêt ont été lancés contre 142 
membres du ministère de d'Education et de celui des Sports. La 
plupart avaient déjà été démis de leurs fonctions, ajoute 
l'agence.  
    Fethullah Gülen, qui vit aux Etats-Unis depuis 1999, dément 
toute implication dans la tentative de coup d'Etat du 15 juillet 
2016, qui a coûté la vie à 250 personnes. 
    Depuis la tentative de putsch, plus de 50.000 personnes ont 
été arrêtées et 150.000 autres mises à pied dans les secteurs 
public et privé. 
 
 (Daren Butler, Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant