Mandats d'arrêt contre 137 universitaires en Turquie

le
1
    ANKARA, 2 novembre (Reuters) - Les autorités turques ont 
émis mercredi des mandats d'arrêt à l'encontre de 137 
universitaires soupçonnés de liens avec la mouvance du 
prédicateur Fethullah Gülen, qu'Ankara accuse d'avoir orchestré 
la tentative de putsch du 15 juillet, a rapporté la chaîne de 
télévision CNN-Türk. 
    Les autorités ont d'ores et déjà arrêté plus de 37.000 
personnes et en ont renvoyé ou suspendu 100.000 autres, dans les 
secteurs de la fonction publique, de la justice ou de la police 
dans le cadre d'une purge sans précédent. 
    L'Etat turc déclare vouloir éradiquer le mouvement Hizmet 
(Service) du prédicateur, qui vit en exil aux Etats-Unis depuis 
1999 et nie être pour quelque chose dans le putsch avorté. 
    Parmi les derniers suspects en date, 31 ont été d'ores et 
déjà été interpellés et 22 autres seraient en fuite à 
l'étranger, a ajouté CNN-Türk, qui cite le parquet d'Ankara. 
    Au cours du week-end, les autorités ont mis à pied plus de 
10.000 fonctionnaires pour leurs liens présumés avec la mouvance 
guléniste. 
 
 (Ece Toksabay; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean-648 il y a 12 mois

    Il ne restera plus que des éboueurs pour donner des cours dans les universités.