Mandarine Gestion mise clairement sur l'international

le
0
(NEWSManagers.com) - Sur les deux premiers mois de cette année, Mandarine Gestion a collecté 150 millions d'euros en net, ce qui augure bien, sauf mauvaise surprise, du respect du plan de marche prévoyant de drainer 600 millions d'euros cette année, après 500 millions en 2010 (lire notre article du 11 février), 440 millions en 2009 et 434 millions (dont 270 millions d'amorçage bloqués pour 3 ans) en 2008. Le bénéfice net de l'an dernier a été de l'ordre de 5 millions d'euros, comme pour 2009.
L'encours à fin février, au bout de trois ans d'activité, se montait à 1.785 millions d'euros, contre " plus de 1,6 milliard" voici un mois, dont 5 % en Allemagne et 15 % en Suisse romande. Luxembourg et Monaco ne sont pas calculés comme places étrangères compte tenu de l'importance des décisionnaires et acteurs français sur place. Récemment, en outre, Mandarine a obtenu un mandat de Skandia (dans le cadre du Global Dynamic Equity Fund). Le fonds de fonds flexible " PEAble" Mandarine Reflex géré par Marc Renaud, Joëlle Moret-Selmer et une équipe de 12 personnes chez Edmond de Rothschild Asset Management (Edram) dirigée par Françoise Rochette, atteint désormais les 150 millions d'euros contre 135 millions à la mi-février).
Marc Renaud, président-fondateur de la société de gestion, a levé le voile sur les projets de distribution à l'international. En Allemagne, le " second marché domestique" , le bureau de Francfort dirigé par Andreas Krebs se concentre sur les institutionnels, la banque privée et les fonds de fonds ; il pourrait éventuellement être renforcé lorsqu'il aura franchi la barre des 100 millions d'encours.
Mandarine a par ailleurs signé un accord de distribution en Autriche avec Tury Investment. Quant au " minoritaire" avec lequel la maison était en pourparlers il y a un mois pour investir les marchés italien et espagnol, il s'agit d'UFG-LFP, qui détient 15 % de Mandarine Gestion et va distribuer dans ces pays le Mandarine Valeur (environ 1,2 milliard d'euros) et le fonds luxembourgeois de smidcaps Mandarine Unique lancé en mars 2010, qui a déjà collecté 40 millions d'euros en France et en Allemagne. L'enveloppe luxembourgeoise pourra servir pour commercialiser des fonds coordonnés en Asie ou ailleurs dans le monde.
L'objectif pour 2011 serait de réaliser entre 30 et 35 % de la collecte à l'étranger, contre un quart en 2010, a précisé Rémi Leservoisier, directeur général délégué. Mandarine est déjà parvenu à équilibrer sa collecte à environ 50/50 entre institutionnels et distribution. La société de gestion met en place un site internet multilingue ainsi que de nouveaux outils de reporting et de communication, également multilingues. De plus, l'effectif comprend une personne chargée des consultants, ce qui pourrait faciliter l'obtention de gros mandats.
Par ailleurs, pour accompagner la croissance générale des encours, la société, qui compte 19 collaborateurs, recrute. Mélanie Pauchard est ainsi déjà venue rejoindre Yann Baudin au marketing et de nouvelles embauches sont prévues pour le service juridique ainsi que pour le middle office (une pour chacun de ces pôles).
A noter cependant que, faute d'avoir réussi à vendre le produit, Mandarine a fermé à la mi-janvier le fonds de convertibles dont l'encours était retombé à 18 millions d'euros. Ce produit était géré par Fabienne Girard-Tokay, qui a quitté l'entreprise.



info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant