Mandarine Gestion met l'accent sur le reporting environnemental qui s'impose aux sociétés de gestion

le
0

(AOF) - Dans sa note mensuelle intitulée "Seront-ils prêts ?", Mandarine Gestion rappelle l'obligation qui s'applique aux investisseurs institutionnels de "publier sur la prise en compte de l’impact carbone de leurs investissements et de leur contribution à la transition énergétique et écologique." "La question du climat n’est plus seulement environnementale ou écologique, elle nous met face à notre responsabilité fiduciaire puisqu’il s’agit de garantir d’une part la valeur de nos actifs et d’autre part leur capacité à s’adapter au principal enjeu du siècle", assure le gestionnaire d'actifs.

Depuis la loi Grenelle II, les sociétés de gestion doivent effectivement rendre des comptes sur leur apport à la lutte contre le réchauffement climatique. Cette obligation devrait entrer en vigueur en janvier 2016.

"Le bilan carbone est en passe de devenir un indicateur essentiel à la gestion des risques liés à nos portefeuilles sur le long-terme, tant le dérèglement climatique a un impact fort sur les modèles des entreprises investies", ajoute Mandarine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant