Manchester United, vert de rouge

le
0
Manchester United, vert de rouge
Manchester United, vert de rouge

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, celui de Manchester United.

Il y a des maillots que le monde entier s'arrache. Parce qu'il est chargé d'histoire, et parce qu'il s'agit de celui d'un des clubs les plus supportés de la planète, le maillot de Manchester United est porté fièrement en Angleterre comme en Chine. Son rouge vif évoque inlassablement les plus grands joueurs et les plus grandes histoires : Sir Alex Ferguson, Matt Busby, le désastre de 1958, George Best, le roi Cantona, David Beckham... Cependant, les Red Devils n'ont pas été toujours été parés de rouge, et sans un Saint-Bernard curieux, ils n'auraient même jamais disputé le moindre match.

Histoire d'un maillot


Fondé en 1878 par des ouvriers de la Lancashire and Yorkshire Railway, à Newton Heath, le club de Manchester prend logiquement le nom de Newton Heath LYR. D'abord motivés par la perspective d'affronter les équipes d'autres entreprises, les joueurs commandent un jeu de maillots aux couleurs de la LYR, le vert et l'or. Quelques années plus tard, le club rejoint la Football Alliance – alors rivale de la Football Association – et opte pour des maillots rouge et blanc. En 1892-1893, alors que le club revient à ses couleurs d'origine, le vert et l'or, la LYR se retire du club, qui se retrouve alors sans soutien financier.



En 1892, la Football Alliance est absorbée par la Football Association, et deux divisions sont alors créées. Newton Heath, qui a retiré le suffixe LYR de son nom, parvient à accrocher une place en première division, mais le vert ne lui porte pas bonheur et le club se retrouve relégué à la fin de la saison 1893-1894. Lentement mais sûrement, Newton Heath se meurt. Et de ses cendres naîtra Manchester United.


Merci Major


Le reste de la décennie 1890 est un véritable cauchemar pour Newton Heath. Dans son affreux stade de Bank Street, qui jouxtait alors une usine qui dégageait une épaisse fumée quasi continuellement, le club de Manchster ne parvient pas à remonter en première…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant