Manchester United renverse Wolfsburg

le
0
Manchester United renverse Wolfsburg
Manchester United renverse Wolfsburg

Appliqués, et emmenés par un Juan Mata des grands soirs, les Mancuniens de Louis van Gaal ont réussi à renverser la vapeur pour s'imposer à domicile. Besogneux, les Allemands se sont heurtés à un mur en fin de match.

Manchester United 2-1 VfL Wolfsburg

Buts : Mata (34e), Smalling (53e) pour United / Caligiuri (4e) pour Wolfsburg

Les spécialistes le savent : les loups ne chassent qu'en meute. Problème ce soir, Die Wölfe se sont frottés à une meute plus unie et plus organisée que la leur. Si les observateurs curieux et les amateurs de 30 millions d'amis ont d'abord cru reconnaître un mâle alpha en la personne de Daniel Caligiuri, ils ont été déçus de constater qu'il n'était en fait qu'un mâle bêta tout au plus. Ce soir, la domination n'était pas assurée par un vieux loup aux multiples cicatrices, mais par un jeune individu à la tête d'un groupe très mobile. Si Juan Mata n'a décemment pas pu marquer son territoire en faisant pipi partout, il a eu la décence de le faire d'une manière bien plus esthétique. A grands coups de passes lasers, de percussions et de malice, le milieu de terrain espagnol a réussi à renverser une situation délicate pour les siens. Et à remporter une bataille décisive pour la survie de son espèce.

Caligiuri par ci, Caligiuri par là


Battus sur le terrain du PSV Eindhoven il y a quinze jours, les hommes de Louis van Gaal entendent bien débloquer leur compteur à Old Trafford. Die Wölfe, eux, aimeraient bien bonifier leur victoire face au CSKA Moscou. Et rentrent dans leur match de la plus belle des manières en ouvrant la marque après seulement quatre minutes de jeu. Après un joli numéro de Caligiuri, ce dernier décale Kruse, qui la lui remet rapidement. Aux fraises, Valencia couvre largement le hors jeu et laisse le milieu de terrain finir le travail. Sonnés, les Red Devils ne parviennent pas à poser leur jeu. Les longs ballons sont privilégiés à une construction plus simple, ce qui n'est pas pour faciliter la tâche aux attaquants du soir, Rooney et Martial. Mieux après quelques minutes, les locaux se procurent une première grosse occasion lorsque Mata enroule une frappe que Dante dévie in extremis de la tête (13'). Dans la foulée, Martial s'amuse…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant