Manchester United, au bout du suspens

le
0
Manchester United, au bout du suspens
Manchester United, au bout du suspens

Les deux équipes ont offert un final de folie pour accoucher d'un score à l'avantage de Manchester United, vainqueur à la dernière minute de Watford (1-2). Les Red Devils sont soulagés.

Watford 1–2 Manchester United

Buts : Deeney (86e sp) pour les Hornets // Depay (11e), Deeney (csc 90+1e) pour les Red Devils

Il devait être le héros du jour. Puni par Van Gaal, Memphis Depay, profitant des absences conjuguées de Martial, blessé, et Rooney, malade, était titulaire pour la première fois en Premier League depuis le 4 octobre dernier et la déroute sur la pelouse de l'Emirates Stadium (3-0). Et autant dire que le jeune Batave n'a pas laissé passer sa chance puisqu'il ne lui a pas fallu dix minutes pour ouvrir le score. Mais voilà, les belles histoires sont souvent plus complexes que cela, les héros également. Le capitaine de Watford, Troy Deeney, est bien placé pour le savoir. Alors que la presse britannique rapportait ce samedi matin qu'il avait offert des places à ses anciens co-détenus, l'attaquant passé par la case prison est passé de héros à zéro en quatre minutes, en égalisant d'abord sur penalty, avant de marquer involontairement contre son camp à la dernière minute, dans ce que l'on pourra bientôt appeler le Van Gaal time.

Memphis, retour gagnant


Après une Marseillaise parfaitement respectée, et achevée par un tonnerre d'applaudissements, le coup d'envoi est donné par les locaux. Et il ne faut pas une minute aux Mancuniens pour se mettre en évidence, par un centre de Mata, que Memphis ne peut qu'effleurer. Les Red Devils pressent très haut dès les premières minutes, et Nyom se fait peur sur un dégagement raté, mais la balle file finalement en corner. Et la domination des Red Devils ne tarde pas à se concrétiser. Sur une attaque placée, Herrera centre dans la surface et le revenant Depay conclut à bout portant d'un plat du pied gauche parfaitement dosé et posé. (1-0, 10ème). Soulagés par cette ouverture du score précoce, les hommes de Van Gaal font alors tranquillement tourner. Mais voilà, à force d'être trop serein, les Mancuniens manquent de se faire surprendre. Bien pressé par Capoue, Young perd le ballon et voit Ighalo filer au but, feinter Schweinsteiger, avant de tirer largement à côté. Et les mauvaises nouvelles n'arrivent jamais seules, puisque quelques minutes plus tard, Herrera, blessé, doit rejoindre le banc et céder sa…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant