Manchester sans se fatiguer

le
0
Manchester sans se fatiguer
Manchester sans se fatiguer

Les Red Devils se sont offerts une reprise réussie sur le plan comptable, en disposant péniblement de Tottenham. Louis van Gaal peut remercier Kyle Walker, meilleur joueur offensif pour United...

Manchester United 1-0 Tottenham

But : Walker csc (22e) pour United

L'effervescence dans les tribunes ne trompe pas : tout le monde est impatient d'observer les nouvelles recrues des Red Devils en action sur le terrain. Certes, Schweinsteiger est sur le banc, mais il y a tout de même du neuf sur le billard mancunien : Matteo Darmian est à droite de la défense, Morgan Schneiderlin à la manœuvre avec Carrick au milieu. Memphis Depay est positionné en numéro 10, dans un trio offensif avec Young et Mata soutenant Rooney. Côté Spurs, la stabilité est de mise, avec une seule recrue sur le terrain, le défenseur Toby Alderweireld qui reforme la charnière centrale de l'Ajax avec Jan Verthongen. Une nouveauté tactique est aussi à noter, avec le repositionnement du défenseur Eric Dier au milieu de terrain aux côtés de Nabil Bentaleb.

Les supporters des Red Devils ont beau avoir l'eau à la bouche, leur respiration est coupée dès les premières minutes de jeu par un gros début de match des Spurs. Au bout d'une poignée de secondes, les deux joyaux de Tottenham donnent des sueurs froides à Old Trafford. Harry Kane pique son ballon pour Christian Eriksen, qui contrôle de la tête et envoie un petit lob... qui échoue au-dessus des cages de Romero. David De Gea, conservé dans les tribunes pour cause de Real Madridisme aiguë, n'apprécie pas vraiment le spectacle. Son remplaçant argentin est fébrile au pied, et ne dégage pas une grande sérénité. Il n'est pas le seul : les Mancuniens sont pris à la gorge par un pressing haut de Tottenham. La possession des hommes de Louis van Gaal est scindée en deux, puisque les milieux offensifs évoluent trop loin du pivot Carrick – Schneiderlin. Ce dernier se rend d'ailleurs coupable de quelques pertes de balle dangereuses. Au bout d'un quart d'heure de jeu, Eriksen lance Walker d'un sublime ballon en profondeur : le latéral droit bute sur Romero.

Walker règle la mire


Kyle Walker rate le cadre une fois, mais pas deux. Malheureusement, il se…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant