Manchester retrouve sa place, Rooney aussi

le
0

Après une première mi-temps pleine de réalisme où ils ont marqués sur leur seule occasion, les Mancuniens ont déroulé en seconde période. Trois buts en quinze minutes pour clore les débats. Surtout, Manchester United a retrouvé son Wayne Rooney.

Cercle Bruges 0-4 Manchester United

Buts : Rooney (20e, 49e et 57e) et Herrera (63e) pour Manchester United

Wayne Rooney peut souffler. Il vient de marquer le premier but de la rencontre, obligeant ainsi le FC Bruges à marquer trois fois pour décrocher une prolongation. Manchester est donc quasiment qualifié, parce que si Monaco n'y est pas arrivé contre Valence, ce n'est pas Bruges qui va le faire contre MU. Après un petit exploit de Depay sur le côté gauche, "l'infernal Wène Rouni" n'a eu besoin de toucher la balle qu'une seule fois pour la glisser au fond des filets. Un petit piqué par-dessus le gardien et l'affaire est pliée. Cela faisait 10 matchs que l'international anglais n'avait pas marqué avec MU. Une éternité qui n'était plus arrivée depuis la saison 2005-2006. Dix ans, putain ! Alors, à cet instant précis, il peut savourer. Il n'oublie pas de remercier Depay pour son service, puis lève les doigts et les yeux au ciel. Du coup, Rooney ne va pas se gêner et va marquer encore deux fois dans ce match, histoire de garantir une soirée tranquille à ses coéquipiers. Louis van Gaal est parvenu à assurer le strict minimum : une qualification en phase de poules de la Champions League. Mais il a peut-être aussi réussi à lancer la saison de son capitaine. C'est lui, le vrai numéro 9 de Manchester United.

MU s'en sort bien


Au début du match, l'ambiance est incroyable dans le stade. De quoi galvaniser des Belges qui font une entame convaincante. Bruges l'a compris, Manchester United a du mal à se montrer dangereux lorsque les espaces sont refermés. Du coup, les Brugeois laissent le contrôle du ballon à MU et lancent quelques petites accélérations bien senties à la récupération, notamment sous l'impulsion de Diaby, bien plus en jambes qu'au match aller. Manchester, de son côté, a du mal à produire des mouvements offensifs de qualité, sachant que les quatre joueurs de devant (Depay, Rooney, Mata, Januzaj) se retrouvent bien trop souvent sur la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant