Manchester City s'impose en dauphin solide

le
0

Avant même que Manchester United et Arsenal s'étripent, Manchester City n'a pas manqué l'occasion de conforter sa deuxième place. Au terme d'un match intense et riche en buts, les Citizens dominent Swansea 4-2.


Swansea - Man. City
(2-4)

G. Sigurdsson (45'), B. Gomis (64') pour Swansea , Y. Touré (21'), J. Milner (35'), Y. Touré (73'), W. Bony (91') pour Manchester City.


En une demi-heure, Manchester City est passé par tous les états d'esprit. La satisfaction d'abord. Celle du travail vite fait, mais bien fait. Celle de mener tranquillement 2-0 en première période et de conforter une deuxième place à ce moment là quasiment assurée. Puis la frustration de se faire rejoindre au tableau d'affichage, sur deux exploits individuels, de Sigurdsson d'abord, de Gomis ensuite. Et enfin, le soulagement. De (re)voir Yaya Touré, pourtant très discret, prendre ses responsabilités, se débarrasser de tous ses adversaire sur le dos et d'offrir la victoire à son équipe d'une frappe sèche en fin de match. Avec cette victoire, City conforte sa deuxième place.

Lukasz Fabianski, la demi molle


En deux saisons, il a claqué une trentaine de buts sous le maillot des Swans. Du coup, en janvier dernier, Manchester City a claqué une trentaine de millions de livres pour s'offrir ses services. Pour son retour au Liberty Stadium, Wilfried Bony prend place sur le banc. Aux premières loge pour voir son successeur à la pointe de l'attaque galloise, Bafé Gomis, donner une leçon de jeu dos au but et s'offrir les deux premières occasions de la rencontre. Deux frappes du gauche, l'une trop écrasée, l'autre pas cadrée. Huitième au classement, Swansea n'a pas l'intention de terminer l'exercice en roue libre. Car il y a une qualif' en Ligue Europa à aller chercher. Justement, Nathan Dyer, lui, va chercher Eliaquim Mangala et le pousse à la faute. L'ailier de poche en profite, se présente face à Joe Hart mais bute sur le portier anglais et sa main ferme. Tout le contraire de Lukasz Fabianski. Alors que Swansea dominait, concédant tout de même de plus en plus de terrain, l'ancien portier d'Arsenal oublie d'avoir le bras solide sur une frappe de Yaya Touré. Le ballon ricoche et termine au fond des filets (0-1, 21ème). Le bon début de…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant