Manchester City, quand la Blue Moon éclipse Manchester

le
0
Manchester City, quand la Blue Moon éclipse Manchester
Manchester City, quand la Blue Moon éclipse Manchester

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, place à la tunique des Citizens de Manchester City.

À Manchester, comme partout ailleurs au Royaume-Uni, le football est bien plus qu'un sport. Dans cette ville divisée par la présence de deux gros clubs en Premier League, l'appartenance à l'un ou à l'autre conditionne bien souvent les choix de vie des supporters : les pubs sont estampillés du logo d'un des deux clubs, des quartiers entiers sont préférés des uns et détestés des autres... Bref, à Manchester, on est United, on naît City ou on n'est rien. C'est un duel simple : les Diables contre les Citoyens, la business class contre la working class, les Rouges contre les Bleus. Et quand on a choisi de porter le maillot sky blue, mieux vaut connaître sa longue histoire, au risque de passer pour un espion à la solde de Ferguson, Rooney, Bobby Charlton ou Matt Busby.

Histoire d'un maillot


Trop peu de gens savent que Manchester City n'aurait sans doute jamais vu le jour sans la dévotion d'une femme. En 1879, alors que Arthur Connell devient le curé de la paroisse St Mark, dans le quartier pauvre de West Gorton, sa femme, Anna Connell, décide de pousser les travailleurs du coin à se dépenser physiquement plutôt qu'à dépenser leur argent dans la bière. Après avoir fait face à l'indifférence générale, elle réussit finalement à créer une équipe de cricket, en 1880. Moins de quelques semaines plus tard, une équipe de football est mise sur pied. Le St. Mark's FC est né. Et joue avec des maillots noirs frappés de la croix blanche de Malte, des shorts blancs et des chaussettes rayées noir et blanc.



On est donc bien loin des maillots bleus actuels... La croix de Malte n'a elle aucune signification particulière, mais était très en vogue à cette époque. En 1882, le club change une première fois de nom et devient le West Gorton FC. Deux ans plus tard, en 1884, le nom change encore, mais pas les maillots. Le club devient cette fois-ci le Gorton AFC. En 1887, trois ans plus tard, rebelote. Le Gorton AFC disparaît et fait place à l'Ardwick FC. C'est à partir de cette date-là, alors que l'idée de la Football League commence à trotter dans la tête de ses créateurs, que l'histoire de Manchester City s'apprête à prendre un tournant crucial dans…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant