Manchester City : Quand Guardiola rend hommage à Mourinho

le
0

Lors de sa première conférence de presse, Pep Guardiola, le nouvel entraîneur de Manchester City, a rendu hommage à deux de ses rivaux, José Mourinho et Jürgen Klop. L’Espagnol estime qu’il n’en serait pas arrivé là sans ces deux hommes.

On peut s’être accroché plusieurs fois avec quelqu'un et lui vouer malgré tout un immense respect. Pep Guardiola l'a démontré lors de sa première conférence de presse en tant qu'entraîneur de City, ce vendredi à Manchester (45 ans). L’Espagnol s'est montré très flatteur envers son grand rival, José Mourinho. Le successeur de Manuel Pellegrini sur le banc des Citizens estime qu’il n’en serait pas là où il en est aujourd’hui sans l’aide du « Special One ». « Les grands noms du métier, dont José (Mourinho) fait partie, m'aident à atteindre un autre niveau, a avoué Guardiola vendredi. On se connaît bien depuis Barcelone. C'est super que les grands entraîneurs soient là. Mon expérience contre lui m'a rendu meilleur, comme celle face à Klopp à Dortmund. »

Guardiola : « Les grands entraîneurs m’ont permis d’accéder à un autre niveau »

Et l’ancien coach du Bayern Munich et du FC Barcelone de préciser sa pensée. « A travers la compétition qu’il existe entre nous, les grands entraîneurs m'ont permis d'accéder à un autre niveau. Ils m'ont poussé à remporter le championnat, la Coupe, la Ligue des Champions. C'est grâce à eux ensuite que vous voyez si vous êtes capable de gagner avec des équipes comme le Bayern, Barcelone ou aujourd'hui City. » Présenté officiellement devant les supporters il y a quelques jours, l’ex-international espagnol n’avait en revanche pas encore pris le temps de répondre aux questions des journalistes. Vendredi, il a donc dévoilé son plan ainsi que ses ambitions pour ses nouvelles couleurs. Avec, en ligne de mire, le désir de se prouver qu’il a la capacité de relever ce nouveau challenge, peut-être plus complexe encore que les précédents.

Guardiola : « Me prouver à moi-même que j’en suis capable »

« Je suis là pour faire mes preuves, pour me prouver à moi-même que j'en suis capable. Je pense que c'est le bon moment. Chaque étape est un défi de plus. C'est peut-être le plus relevé parce que City n'a pas gagné autant de titres que Barcelone ou le Bayern, mais je n'ai pas la réponse.» Dans la même ville que Mourinho mais aux commandes de l’ennemi juré de Man United, Guardiola aimerait faire des Citizens une équipe intouchable lors des prochaines années. Mais son premier objectif sera tout autre. « Je me rends compte à quel point il sera difficile de trouver une équipe pour gagner quatre, cinq ou six titres d'affilée. Tout le monde me parle de ça. Le principal défi, c'est peut-être d'avoir un jeu plus régulier. » Pas ce qu'il y a de plus simple.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant