Manchester City prend trois points mais perd Agüero.

le
0
Manchester City prend trois points mais perd Agüero.
Manchester City prend trois points mais perd Agüero.

Une défaite de Chelsea est suffisamment rare pour que les trois points que Manchester City vient de ramasser face à Everton pèsent lourd. Mais pèsent-ils plus lourd que la blessure précoce du Kun Agüero face au Toffees ? Réponse mercredi au stadio Olimpico, face à l'AS Rome.
Man. City - Everton
(1-0)

Y. Touré (24') pour Manchester City


Alors qu'il était écrit que le Kun Agüero serait une nouvelle fois le principal artisan du retour de City aux affaires, le destin en a décidé autrement. Après un choc, l'Argentin tombe au sol et se prend le visage. Les médecins accourent, alertés par les grimaces de l'ex-gendre de Maradona. Les ambulanciers manipulent le genou gauche de l'attaquant citizen. Les gars testent alors ses ligaments avant que le numéro 16 ne sorte au bord de la touche, les yeux embués. Dzeko trop court pour jouer 90 minutes se fait griller la politesse par le jeune Pozo a.k.a "mini Messi". Du haut de ses 18 ans, l'espagnol est bien décidé à semer la zizanie dans la vieille arrière garde (32 ans de moyenne d'âge) d'Everton.
Mangala encore averti
Le premier quart d'heure sonne faux. Un poil atteints par la blessure de leur goleador, les locaux sommeillent avant que Mangala ravivent les ébats sur un vilain kick sur la hanche d'Eto'o fils. L'occasion pour le français de manger sa quatrième biscotte de la saison sans compter son expulsion du week-end dernier. A vingt minutes de la mi-temps, comme rien ne se passe, Nasri prend la balle côté droit et accélère. L'ancien marseillais veut prouver qu'il est un joueur rapide aux créateurs de FIFA. Du coup le numéro 8 dépose toute la défense des Toffees, mais son rush ne donne rien. Mais le ballon revient dans la surface et Minler la joue fine en se faisant passer pour la danseuse étoile de service au duel avec Jagielka. Monsieur Marriner indique le point de penalty que même Charlotte aux fraises n'aurait daigné siffler. Yaya Touré transforme brillamment la sentence malgré un Howard parti du bon côté. Le match est toujours aussi musclé. 25e, Fernando shoot la caboche de l'ancien citizen Barry. Le Brésilien est averti d'un jaune orangé. A quelques minutes d'une pauvre première période, Everton se décide enfin à accélérer par Mirallas dont la reprise à l'entrée de la surface est contrée en corner in extremis par...








Man. City - Everton
(1-0)

Y. Touré (24') pour Manchester City


Alors qu'il était écrit que le Kun Agüero serait une nouvelle fois le principal artisan du retour de City aux affaires, le destin en a décidé autrement. Après un choc, l'Argentin tombe au sol et se prend le visage. Les médecins accourent, alertés par les grimaces de l'ex-gendre de Maradona. Les ambulanciers manipulent le genou gauche de l'attaquant citizen. Les gars testent alors ses ligaments avant que le numéro 16 ne sorte au bord de la touche, les yeux embués. Dzeko trop court pour jouer 90 minutes se fait griller la politesse par le jeune Pozo a.k.a "mini Messi". Du haut de ses 18 ans, l'espagnol est bien décidé à semer la zizanie dans la vieille arrière garde (32 ans de moyenne d'âge) d'Everton.
Mangala encore averti
Le premier quart d'heure sonne faux. Un poil atteints par la blessure de leur goleador, les locaux sommeillent avant que Mangala ravivent les ébats sur un vilain kick sur la hanche d'Eto'o fils. L'occasion pour le français de manger sa quatrième biscotte de la saison sans compter son expulsion du week-end dernier. A vingt minutes de la mi-temps, comme rien ne se passe, Nasri prend la balle côté droit et accélère. L'ancien marseillais veut prouver qu'il est un joueur rapide aux créateurs de FIFA. Du coup le numéro 8 dépose toute la défense des Toffees, mais son rush ne donne rien. Mais le ballon revient dans la surface et Minler la joue fine en se faisant passer pour la danseuse étoile de service au duel avec Jagielka. Monsieur Marriner indique le point de penalty que même Charlotte aux fraises n'aurait daigné siffler. Yaya Touré transforme brillamment la sentence malgré un Howard parti du bon côté. Le match est toujours aussi musclé. 25e, Fernando shoot la caboche de l'ancien citizen Barry. Le Brésilien est averti d'un jaune orangé. A quelques minutes d'une pauvre première période, Everton se décide enfin à accélérer par Mirallas dont la reprise à l'entrée de la surface est contrée en corner in extremis par...







...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant