Manchester City détruit Sunderland !

le
0
Manchester City détruit Sunderland !
Manchester City détruit Sunderland !

Manchester City a explosé Sunderland (4-1). Une victoire bienvenue qui permet aux Citizens de s'accrocher fermement au podium de Premier League.

Manchester City 4-1 Sunderland

Buts : Raheem Sterling (12e), Yaya Touré (17e), Wilfried Bony (21e) et Kevin De Bruyne (53e) pour Manchester City // Borini (58e) pour Sunderland

Les Citizens ont donc plié le match en 10 minutes, ne laissant aucun espoir de retour dans la rencontre pour un Sunderland bien trop faible. Le match n'est lancé que depuis 21 minutes que Wilfried Bony donne déjà trois pions d'écart aux Citizens, marqués dans un intervalle de dix minutes. A ce moment de la partie, quasiment toutes les armes offensives de City ont frappé. Et quand elles s'appellent Sterling, Wilfried Bony, Yaya Touré ou le dernier venu Kevin De Bruyne, difficile d'en ressortir indemne. Surtout quand vous vous appelez Sunderland, auréolé du titre de plus mauvaise défense de Premier League. Un titre honorifique toujours bien accrochés à ses épaules.

Sunderland ouvre les vannes

Dès le coup d'envoi de la rencontre, Sterling s'amuse, parfois trop, comme lors de cette simulation, sanctionné d'un avertissement par l'arbitre (3e). Mais les faits sont là : les locaux ont faim, sont présents et meilleurs dans tous les compartiments du jeu. Et la sentence ne tarde pas à tomber. Sur un contre, Kolarov est lancé sur son côté gauche et balance une praline en guise de centre. De Bruyne est à la récupération de l'autre côté et centre à son tour, déposant le cuir sur le crâne d'un Raheem Sterling petit mais déterminé à ouvrir la marque (12e). Oui, l'arrière-garde des Black Cats s'écroule déjà, laissant tout passer sur les ailes. Pourtant, c'est cette fois de l'axe que vient le deuxième but. À peine cinq minutes plus tard. Yaya Touré, servi aux 25 mètres, s'avance et élimine Gomez avant de frapper de sa patte gauche pour trouver le petit filet d'un Mannone, impuissant (17e).

Le break est déjà fait mais décidément, la machine de l'Ingénieur est lancée, et ne s'enraye pas. Bony est victime d'une faute aux trente mètres et laisse KDB, plus précis que Luky Luke ce samedi, lui déposer sur la tête ce fameux troisième coup de couteau aux hommes de Big Sam, véritablement aux abois. Sans cohésion, ce Sunderland est vraiment trop faible pour espérer quoi que ce soit, mais font quand même…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant