Manchester City chute logiquement à Burnley

le
0

Bougés par des Clarets inspirés, Manchester City trébuche pour la seconde fois consécutive à l'extérieur (1-0). Trop peu motivés, les Citizens devront rapidement se reprendre, au risque de voir Arsenal leur passer devant au classement.


Burnley - Man. City
(1-0)

G. Boyd (60') pour Burnley


Assis sur son banc, Manuel Pellegrini fait la grise mine, sourcils froncés. Il tente vaguement de donner quelques consignes à ses attaquants, en vain. Ses gants noirs l'empêchent sûrement de se ronger les ongles jusqu'au sang. Car le tacticien de la meilleure équipe à l'extérieur ne pouvait naturellement pas s'imaginer perdre le moindre point chez l'une des pires formations à domicile. Et sa grise mine, Manuel pourrait la gardera pendant longtemps, puisque Man City vient sans doute d'enterrer ses chances de titre national aujourd'hui. Les Citizens pouvaient avoir l'esprit en Catalogne, mais le mérite n'en est pas moindre pour Burnley, qui aura malmené voire globalement dominé son adversaire (1-0). Si un penalty aurait dû être sifflé à la 91e pour les Skyblues, ces derniers devront montrer un autre état d'esprit s'ils envisagent de renverser la vapeur en Ligue des champions, mercredi.
Déjà la tête aux sangrias barcelonaises pour City ?
A quelques jours du huitième de finale retour à Barcelone, l'Ingénieur chilien ne fait pas de calculs : ses cadres sont alignés, malgré les propensions de certains à se blesser au pire des moments. Si les Citizens semblent bien décidés à retrouver le succès hors de leurs bases, Burnley, par son engagement et l'intensité proposée, tient la dragée haute aux derniers champions d'Angleterre. Les premières minutes sont denses, et les Clarets, forts de leur solidarité ainsi que d'une certaine habilité technique, obligent Man City à redoubler d'efforts afin de percer leurs défenses. Bizarrement, ce sont d'ailleurs les protégés de Turf Moor qui posent le pied sur le cuir. De fait, il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir la première franche opportunité des visiteurs. Lancé dans les seize mètres, Edin Džeko échoue d'abord sur la vigilance de Heaton avant que le Kun ne le reproduise et envoie une passe enroulée dans ses gants. Pas de frayeur pour le gardien formé à Manchester United, plus accoutumé à s'en prendre...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant