Manchester City calme Chelsea

le
0

City est en forme, Chelsea en déroute. Dans un match que Sergio Agüero et Yaya Touré auront survolé de bout en bout, Manchester s'impose avec la manière face à des Blues désorganisés. Mourinho a du travail.


Man. City - Chelsea
(3-0)

S. Agüero (31'), V. Kompany (81'), Fernandinho (86') pour Manchester City


Au coeur d'un match disputé où Fernandinho filait des coups de coudes à Diego Costa, il devait y avoir des artistes. Agüero en manque de préparation ? Énorme. Yaya Touré, vieillissant ? Rayonnant. Kolarov, trop imprécis ? Superbe de précision. Devant les 55 000 spectateurs de l'Etihad Stadium de Manchester, la vieille garde de City a bien fait le travail pour aller chercher une probante victoire 3-0 dans le premier choc de Premier League version 2015-2016. Chelsea n'a toujours pas gagné un match de la saison et va devoir rapidement remettre de l'ordre pour repartir de l'avant, tant en-dehors que sur le terrain.

Et le loup souffla, souffla, souffla sur la maison de paille


Le coup d'envoi est à peine sifflé que Silva trouve Agüero dans l'intervalle de Cahill et Ivanovic. L'Argentin se présente face à Asmir Begovic et vise entre les jambes, un baptême du feu que repousse le suppléant de Thibaut Courtois, suspendu cet après-midi. Les premières minutes sont clairement à l'avantage de City qui étire les lignes pour mieux trouver son buteur au centre tandis qu'Azpilicueta, bien au fait de cette tendance, partage un Luc Léger avec Jesus Navas le serial-centreur. Placé sur le papier côté gauche, Sterling se la joue en réalité meneur de jeu excentré et repique au centre en phase d'attaque, permutant régulièrement avec Silva. Sur le gong du premier quart d'heure, Agüero lance les hostilité après un bon mouvement côté gauche : l'Argentin écope du cuir en pleine tranchée Blues, se retourne en deux-deux et déclenche une frappe à ras de terre détournée par Begovic. Une minute plus tard, rebelotte sur l'aile droite, où Navas échappe à Azpilicueta, toujours pour Agüero. Begovic contre, Sergio applaudit.

Alors que Chelsea commence à remettre le pied sur le ballon à l'entrée de la surface d'un Joe Hart bien trop tranquille, Vincent Kompany intercepte. La relance file devant pour un début de toro entre…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant