Manche : une octogénaire obligée de découcher à chaque grande marée...

le
1
Ce jeudi soir, le coefficient de marée dépasse 100 et je dois laisser ma maison comme la mairie me le recommande, explique Bernadette Lièvre, âgée de 85 ans.
Ce jeudi soir, le coefficient de marée dépasse 100 et je dois laisser ma maison comme la mairie me le recommande, explique Bernadette Lièvre, âgée de 85 ans.

"J'habite ici depuis 25 ans. Auparavant, c'était ma maison de vacances achetée en 1975. Mais ce jeudi soir, le coefficient de marée dépasse 100 et je dois laisser ma maison comme la mairie me le recommande", soupire Bernadette Lièvre, âgée de 85 ans. Dans l'anse de Sciotot, sur la commune des Pieux (Manche), le logis des Viviers (petite cuisine, salon, trois chambres, dont une pour l'arrière-petite-fille) se situe aux abords immédiats de la plage. Les flots ont progressivement grignoté le littoral et ne subsistent que quelques mètres de terrain. Un hangar, qui abritait d'anciens viviers, est encore plus menacé : une digue de béton à été coulée à la hâte.L'an dernier, l'octogénaire a reçu une lettre de la mairie lui demandant de quitter son logis chaque fois que la marée affiche un coefficient supérieur à 100. "Je dois louer un studio à 800 mètres de chez moi pour quelques jours par an. Et je m'y rends à pied", ajoute la vieille dame qui, hypertension oblige, n'est plus toujours très valide. Le 20 janvier 2015, nouvelle mise en demeure de la mairie : "Nous confirmons les dispositions de quitter votre domicile afin de ne pas vous exposer aux risques de submersion." Le document municipal précise les neuf périodes de 4 à 5 jours où Bernadette Lièvre devra se mettre à l'abri. La première marée du siècle (coefficient 119) figure en bonne place. "Même si elles sont impressionnantes, les grandes marées ne sont pas toujours les plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 19 mar 2015 à 13:27

    Alors, on l'exproprie avec indemnités ou bien on arrête ce genre de niaiseries. J'habite une zone de montagnes et tous les jours les maires signent des permis de construire, où perso je refuserai que mon chien ait sa niche.