Manbij sous la protection de la coalition, face à Ankara-insurgés

le
0
    BEYROUTH, 6 mars (Reuters) - La ville de Manbij, dans le 
nord de la Syrie, se trouve sous la protection de la coalition 
internationale sous commandement américain, du fait d'une 
accentuation des "menaces turques" contre elle, a déclaré lundi 
la milice qui contrôle les lieux. 
    Manbij est à nouveau sous les feux de l'actualité depuis que 
la Turquie a déclaré qu'elle serait son prochain objectif, dans 
le cadre des opérations qu'elle mène dans le nord de la Syrie 
aux côtés de certains insurgés. 
    L'armée turque a lancé fin août son opération "Bouclier de 
l'Euphrate" dans le nord de la Syrie pour chasser l'Etat 
islamique et contrer l'expansion territoriale des Kurdes 
syriens. 
    Le Conseil militaire de Manbij fait partie des Forces 
démocratiques syriennes (FDS), alliance dominée par les Kurdes 
des YPG (Unités de protection du peuple), considérés par Ankara 
comme une extension des séparatistes du PKK turc. 
    Le Conseil militaire de Manbij a confirmé que la coalition  
sous conduite américaine, avait renforcé sa présence à Manbij 
ces derniers jours, après "l'accentuation des menaces turques 
visant à occuper la ville". 
    "Ils (les membres de la coalition) ont intensifié leurs 
patrouilles et acheminé d'autres véhicules blindés", a dit à 
Reuters le porte-parole du Conseil militaire de Manbij, Sharfan 
Darwish. Des combats entre les insurgés pro-turcs et les 
défenseurs de Manbij se sont poursuivis lundi à l'ouest de la 
ville, a-t-il précisé. 
    Les combattants des YPG demeurent dans Manbij alors qu'ils 
avaient dit qu'ils s'en étaient retirés l'an dernier après la 
prise de la ville aux djihadistes de l'Etat islamique, dit 
Ankara. 
    "Nous, membres du Conseil militaire de Manbij, confirmons de 
nouveau que Manbij et ses environs sont sous la protection du 
Conseil militaire de Manbij et celle de la coalition 
internationale", a déclaré le Conseil dans un communiqué. 
    Après des affrontements avec des rebelles de l'Armée 
syrienne libre (ASL, soutenue par la Turquie) la semaine 
dernière à l'ouest de Manbij, le conseil de la ville a annoncé 
un accord avec la Russie consistant à remettre à l'armée 
syrienne certains villages situées sur la ligne de front face 
aux forces turques. 
    La mise en oeuvre de cet accord a subi du retard mais 
l'accord tient bon, a déclaré le porte-parole du Conseil 
militaire de Manbij. 
 
 (Tom Perry; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant