Manaudou n'a pas réédité l'exploit

le
0
Manaudou n'a pas réédité l'exploit
Manaudou n'a pas réédité l'exploit

Ce devait être le jour de Florent Manaudou. Le camp tricolore attendait beaucoup du champion olympique en titre du 50m nage libre. Le Français faisait partie de favoris de l'épreuve, samedi, lors des Mondiaux de Barcelone. Il s'était d'ailleurs brillamment qualifié pour la finale, en réalisant le meilleur temps des demi-finales (21''37). Il n'a finalement réalisé que le 5e temps (21''64) loin derrière les 21''32 de Cesar Cielo, sacré champion du monde devant Vladimir Morozov (21''47) et George Bovell (21''51). La déception est grande pour le frère cadet de Laure Manaudou, qui n'a pas souhaité s'exprimer à sa sortie du bassin. Frédérick Bousquet, 2e Français à participer à cette finale, semblait en revanche moins déçu de sa 8e place (21''93). « Je n'arrive pas à être déçu, cette finale c'était du bonus pour moi », a-t-il confié au micro d'Eurosport.

Lacourt et Stravius redonnent le sourire au camp français

Le camp français a retrouvé le sourire un peu plus tard dans la soirée. Même s'il faudra attendre dimanche pour une éventuelle médaille, Camille Lacourt et Jérémy Stravius se sont qualifiés pour la finale du 50m dos. Mieux encore, les deux Français, co-champions du monde sur 100m dos en 2011, ont réalisé les deux meilleurs temps des demi-finales, loin devant l'Israélien Guy Marcus Barnea (24''73), 3e temps. Tous les espoirs d'entendre la Marseillaise retentir dans le Palau Sant Jordi dimanche sont donc permis.

Records en série chez les filles

Pour voir les records du monde tomber lors de ces Mondiaux de Barcelone, il faut regarder du côté des filles où le record du monde du 50m brasse est tombé deux fois, samedi. La Russe Yuliya Efimova, qui a établi le record à 29''78 dans la matinée, a finalement été déstituée de ce titre honorifique quelques heures plus tard par Ruta Meilutyte. Et de quelle manière ! La Lituanienne, a battu le précédent record de 30 centièmes, établissant le nouveau temps de référence à 29''48. Katie Ledecky a fait tomber un troisième record ce samedi, sur 800m nage libre. Avec un temps de 8'13''86, la jeune américaine est sacrée championne du monde de la discipline.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant