Man?uvres à l'ONU autour du contrôle de l'arsenal chimique de Damas

le
0
La proposition française de résolution autorisant l'emploi de la force en cas de violation par Assad de sa promesse de remettre ses armes chimiques a été brutalement rejetée par la Russie. Les discussions se poursuivent, suspendues au rapport à paraître des inspecteurs de l'ONU.

New York

«Inacceptable!» La réponse russe est tombée avant même que Moscou ne soit formellement consulté sur l'ébauche de résolution rédigée lundi par la France sur la Syrie, au Conseil de sécurité des Nations unies à New York. Inacceptable, pour le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, le projet de faire voter par l'organe suprême de l'ONU un démantèlement du stock syrien d'armes chimiques sous strict contrôle international, sur lequel venaient de s'accorder Français, Anglais et Américains au terme de fiévreuses consultations mardi matin à Manhattan, et prévoyant «de sévères conséquences», dans le cas contraire, pour le régime Assad. Résolument hostile...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant