MAN renoue avec les bénéfices avec le rebond de la demande

le
0
MAN RENOUE AVEC LES BÉNÉFICES AU 1ER TRIMESTRE
MAN RENOUE AVEC LES BÉNÉFICES AU 1ER TRIMESTRE

BERLIN (Reuters) - MAN a annoncé lundi avoir renoué avec les bénéfices au premier trimestre, la reprise économique en Europe se répercutant sur la demande en poids lourds.

Le bénéfice d'exploitation du groupe allemand s'est élevé à 68 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'année contre une perte de 98 millions un an auparavant, en grande partie imputable au passage d'une charge de 140 millions d'euros sur un projet qui n'a pas abouti, a dit le groupe munichois.

Ce résultat est toutefois inférieur aux prévisions des analystes interrogés par Reuters qui prédisaient 104 millions d'euros.

Vers 10h50 GMT, l'action cédait 0,78% à 92,470 à la Bourse de Francfort, où le DAX abandonnait 1,41%.

MAN a confirmé sa prévision 2014 d'une hausse de son bénéfice d'exploitation et d'une légère baisse de son chiffre d'affaires.

"Nous sommes prudemment optimistes pour l'année fiscale et nos résultats du premier trimestre renforcent cette perspective", déclare le président du directoire, Georg Pachta-Reyhogen, cité dans un communiqué.

Les ventes trimestrielles de véhicules utilitaires d'au moins 16 tonnes métriques ont augmenté de 11,9% à 52.300 exemplaires dans l'Union européenne hors Malte, selon les chiffres publiés en avril par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

Mais la filiale de Volkswagen a mis en garde contre un ralentissement de ses ventes en Europe, où de nombreux groupes se sont rués sur des modèles anciens et meilleur marché avant une modification des règles d'émissions de CO2.

Il mise par ailleurs sur une demande croissante en Russie et en Inde.

Le groupe, qui fabrique également des moteurs diesel et des turbines, prévoit que son bénéfice d'exploitation annuel ressorte en "hausse significative" par rapport aux 475 millions d'euros réalisés en 2013.

Le chiffre d'affaires, qui a atteint 15,7 milliards d'euros l'année dernière, pourrait être en léger recul, a déclaré MAN. Le constructeur prévoit cependant que sa marge d'exploitation soit nettement supérieure à celle de 2013 (3%).

(Andreas Cremer, Nicolas Delame et Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant