Mamy Factory bichonne ses grands-mères tricoteuses

le
0
Depuis un an, la marque fait appel à des retraitées pour confectionner des vêtements pour enfants sur leur temps libre. Alors que les commandes se multiplient, Mamy Factory cherche à se développer.

Dans le showroom parisien de Mamy Factory, les petits vêtements pastels suspendus dans les rayons invitent à la douceur. Vieux rose, gris clair ou bleu marine colorent le local situé rue de la Félicité. Un clin d'oeil à la première année teintée de réussite de la marque. Aussi jeune que certains des enfants qu'elle habille, Mamy Factory grandit elle aussi petit à petit.

Stéphanie Léone, la fondatrice, a réussi à surfer sur deux «tendances» de la société actuelle: un nombre de seniors, et donc de retraités, qui ne cesse de croître et la consommation responsable qui séduit de plus en plus de monde. Alors qu'elle est décidée à monter son entreprise, la jeune entrepreneuse trouve l'idée pour combiner les deux marchés: elle imagine des mamies tricoteuses de vêtemen...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant