Mamans quadra et fières de l'être

le , mis à jour à 09:13
0
Mamans quadra et fières de l'être
Mamans quadra et fières de l'être

Céline Dion, Nicole Kidman et Rachida Dati ne sont plus des exceptions. Avoir un enfant à 40 ans passés est en effet de plus en plus tendance. Et pas que chez les people ! Ainsi, d'après une étude publiée hier par l'Insee, sur 799 000 bébés nés en 2015, 5 % ont une mère quadragénaire. Du jamais-vu depuis 1946 ! « A l'époque, les naissances tardives correspondaient, la plupart du temps, à des petits derniers de familles nombreuses pas toujours désirés, commente Laurent Toulemon, démographe à l'Ined. Ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui.  »

 

Avec la diffusion des méthodes de contraception, les naissances sont en effet beaucoup mieux planifiées. Résultat, le premier enfant arrive plus tard. « A 28 ans en moyenne contre 24 ans dans les années 1970  », rappelle Isabelle Robert-Bobée, chef de la division des études démographiques à l'Insee. Le fruit d'un changement de paradigme. Si l'homme reste encore majoritairement le plus âgé dans le couple, le modèle de la mère au foyer et de la famille nombreuse, en revanche, a vécu ! Aujourd'hui, beaucoup de femmes s'accordent le luxe de lancer leur carrière professionnelle avant de mettre un bébé en route.

 

C'est notamment ce qu'a fait Carina, 46 ans, ingénieur dans le secteur de l'énergie. « J'ai passé tout le début de ma carrière à voyager aux quatre coins du monde, raconte-t-elle. Bien sûr, je savais que l'horloge biologique tournait, mais j'avais envie de faire ma vie quand même. Je n'ai donc pas construit de famille.  » Elle commence à s'en tracasser à la trentaine mais peine à trouver l'homme idéal. Alors, elle fait le choix d'adopter... Avant finalement de tomber enceinte quelques mois plus tard, à 40 ans passés.

 

« Le taux de fécondité des femmes de 40 à 49 ans a beaucoup progressé ces dernières années, constate Isabelle Robert-Bobée. En 2015, 1 000 femmes de cette tranche d'âge ont donné naissance à environ 9 enfants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant