Mamadou Sakho, cramé tout seul

le
0
Mamadou Sakho, cramé tout seul
Mamadou Sakho, cramé tout seul

Contrôlé positif après le match de Ligue Europa Liverpool-Manchester United en mars dernier, Mamadou Sakho a probablement tiré un trait sur l'Euro 2016. Le joueur invoque la prise d'un brûleur de graisse. Un produit plus familier des salles de musculation qui pour le coup aura surtout cramé la fin de saison du joueur.

France-Ukraine appartient définitivement au passé. En l'espace de 10 jours, l'équipe de France a probablement perdu les deux hommes providentiels du 19 novembre 2013. Pour Karim Benzema, l'officialisation de la FFF n'était qu'un secret de polichinelle, pour Mamadou Sakho en revanche, l'annonce de son contrôle antidopage par l'UEFA a la saveur d'un coup de poignard. C'est lors du match retour de huitièmes de finale de Ligue Europa le 17 mars entre Liverpool et Manchester United que le défenseur français aurait été épinglé. Sans attendre, l'ancien du PSG a plaidé la négligence dans le cadre de l'utilisation d'un "brûleur de graisse ", un produit plus courant dans les salles de musculation que dans les vestiaires d'une équipe de football professionnelle.

Guarana, thé vert et caféine


Accessible au grand public via les boutiques spécialisées ou certaines parapharmacies, les brûleurs de graisse se présentent sous "forme de boissons ou de compléments alimentaires ", explique Romain Viale, préparateur physique au centre de formation de Bastia. "J'en proposais quand je bossais dans des salles de musculation, mais je ne travaille pas avec ça dans un groupe de footballeurs, encore moins avec des jeunes comme à Bastia. Pour réduire la masse graisseuse, on accentue plutôt les efforts sur l'alimentation, le repos, les bonnes habitudes comme éviter de manger entre les repas... " En clair, un footballeur professionnel n'est pas censé s'appuyer sur ce type de produits, " car avec un diététicien et l'entraînement qui est le sien, normalement c'est réglé ", estime Bruce L., patron d'une boutique de compléments alimentaires. Ce qui n'arrête pas certains sportifs de haut niveau soucieux d'optimiser leur silhouette grâce à " du guarana, du thé vert et de la caféine ou parfois des trucs à la con genre du citrus ", témoigne Jérémy, coach sportif depuis plus de 5 ans, qui a déjà testé des brûleurs. " On ne trouve rien d'autres dedans, du moins en France. " Si Mamadou Sakho a été rattrapé par la patrouille, cela signifie qu'il n'a pas consommé un produit légal, car " les brûleurs légaux passent les contrôles antidopage ", assure Bruce. " Sakho, on ne sait pas exactement ce qu'il a pris, mais si c'est un brûleur de graisse, c'est un brûleur de graisse qui n'est pas légal à la vente avec…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant